Christophe Bouriat, le directeur du CHPF, effectivement « révoqué »

0
Share Button
PAPEETE, le 13 juillet 2015- Christophe Bouriat a bien été reçu ce lundi matin par le ministre de la Santé. Le directeur du CHPF était accompagné de son avocat François Quinquis. Comme nous vous l’annoncions dès le dimanche 5 juillet, le Pays va se séparer du patron du Taaone qui était arrivé en août 2014. Selon son avocat c’est une procédure de révocation qui est en cours et la décision finale devrait être entérinée lors d’un prochain conseil des ministres (le prochain sauf séance extraordinaire est programmé au 22 juillet).

En clair cela signifie que Christophe Bouriat – fonctionnaire détaché – peut être remis à disposition de la fonction publique nationale. Mais il peut également lui être proposé un autre poste sur le territoire pour sa dernière année de contrat. Un scénario très improbable, même si de l’avis de Me Quinquis, pour l’instant  » le contrat demeure ». De fait il touchera sa dernière année de salaire quoi qu’il arrive.

Au cours de l’entretien, très bref, le reproche principal qui a été fait au directeur du CHPF concerne sa gestion des grèves. A aucun moment l’enquête administrative qui étudie les conditions d’embauche de son épouse n’a été évoquée.

Le Syndicat des Personnels Hospitaliers de Polynésie Française (SPHPF) a réagi par une lettre ouverte adressée au Président du Pays et au Ministre de la Santé: Lire la lettre

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source:: Thaïti info

Commentaires

commentaires

Comments are closed.