Solidarité du ramadan: 4e opération «paniers alimentaires» pour Narivane

0
Share Button

L’association Narivane propose des paniers pour les plus démunis à Sada pour la 4e année consécutive. En 2015, près du tiers des dons arrivent de l’extérieur du département.

Huit produits dans les paniers

La période du ramadan est toujours propice aux opérations de solidarité. Mais rares sont les initiatives qui parviennent à s’inscrire dans le temps. A Sada, l’association Narivane (Donnons) a réussi, cette année encore, à réunir les énergies et les fonds pour distribuer des paniers alimentaires de première nécessité aux plus démunis, durant 6 week-ends consécutifs. A l’intérieur, huit produits : 1kg de farine, 1kg de sucre, des sardines, 1 litre de lait, 5kg de riz, une conserve de légumes, du vermicelle, 1 litre d’huile.

« Au début, tu penses que c’est pas grand-chose. Et puis, quand tu vois le plaisir que ça fait aux gens et le nombre de personnes qui viennent, tu comprends que c’est important», explique Moustoifa Hamada, de l’association.

Moustoifa Ahamada (à droite) préfère se concentrer sur 6 semaines dans l’année pour assurer une action efficace

Et l’initiative a pris une telle ampleur qu’il a fallu s’organiser pour ne pas gêner le voisinage. Des tickets sont distribués le vendredi pour des distributions le samedi matin. « On n’arrive pas à satisfaire tout le monde. On donne environ 200 paniers et quand on a fini, il reste encore beaucoup de monde. Ca, c’est vraiment très dur».

Heureusement, samedi dernier, l’opération a pris une toute autre dimension. Pour ce dernier week-end avant la fête de la Ide, ce sont 350 paniers qui ont été distribués, 150 de plus que les samedis précédents, grâce à des dons particuliers.

Des dons de La Réunion

Pour assurer ces 6 distributions pendant la période du ramadan, l’association lance des appels aux dons tous azimuts mais elle commence à avoir des habitués. « C’est important de fidéliser les partenaires qui voient qu’on fait un travail sérieux», confirme Moustoifa.
50% des dons proviennent d’entreprises et 30% arrivent de l’extérieur du département.

Les bénévoles préparent les sachets

Les bénévoles préparent les sachets

Et précisément, ce week-end particulier a été possible par la générosité de Réunionnais. « Ce sont des musulmans qui collectent des sommes chaque année pour financer des initiatives dans différents pays. Ils ont entendu parler de ce qu’on faisait. Ils sont venus nous voir, ici à Sada l’an dernier, et ils ont décidé de nous aider.»

Plutôt que d’augmenter le nombre de produits dans les paniers, l’association a choisi d’en distribuer davantage, 250 sacs dans le local de l’association et 100 supplémentaires à domicile, à des personnes qui ne peuvent pas se déplacer ou qui n’osent pas venir et montrer leur précarité.

Etendre l’initiative

Une longue attente pour bénéficier de ce geste

Une longue attente pour bénéficier de ce geste (Photo: Narivane)

« On essaie de soutenir des associations qui tentent de faire la même chose dans d’autres communes», explique Moustoifa. Dans quatre villages, des structures ont commencé à mener des opérations ponctuelles comme à Combani, Pamandzi ou Mtsamboro. Mais ces élans demandent encore à être confirmés et structurés malgré les besoins.

Si l’initiative mériterait de s’étendre, l’an prochain, on pourrait aussi imaginer un geste commercial de la grande distribution. Elle propose à l’association 5% de réduction sur les produits, un avantage déjà accordé à tous les acheteurs en grande quantité.
RR
Le Journal de Mayotte

Une centaine de paniers livrés à domiciles aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer ou qui ne veulent pas venir au local (Photo: Narivane)

Une centaine de paniers livrés à domiciles aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer ou qui ne veulent pas venir au local (Photo: Narivane)

Source:: La journal de Mayotte

Commentaires

commentaires

Comments are closed.