Te Nati cinéma lance un casting pour sa future héroïne

0
Share Button

©radio1

La société de production  » maohi et maori » , Te Nati cinéma, organise un casting jeudi 16 juillet de 9 à 20 heures dans l’extension de la mairie de Punaauia pour trouver l’actrice principale des futurs court et long métrages : The Lost Pearl.

Te Nati cinéma se définit comme un rassemblement de conteurs polynésiens, tous unis pour recréer et faire vivre les liens entre les îles du Pacifique autour de leurs légendes, de leurs histoires et de leurs cultures. C’est par le biais de la création d’œuvre cinématographique, de l’idée originale jusqu’à la post production, que Te Nati entend préserver la langue et la culture polynésienne, mais aussi faire rayonner le patrimoine polynésien dans divers festivals internationaux de court et long métrages.


Te Nati est déjà présent sur le fenua avec des événements tels que le T-Tahiti Film Festival de mai dernier. Mais cette fois-ci, c’est avec un projet de court métrage  » en coproduction maohi et maori que Te Nati vient chercher son rôle principal féminin. Celui d’Hinatea, une jeune et belle polynésienne qui sera  » la Juliette d’un Roméo maori. Idéalement,  » Hinatea devra être à l’aise en anglais, et parler le français et le tahitien. En effet, la production souhaite que le film soit diffusé en plusieurs langues. Elle espère également que ce court métrage soit un support pour obtenir des aides et des financements à la réalisation d’un futur long métrage.

L’écrivain Bertie Frogier est à l’origine de l’histoire de The Lost Pearl et travaille en ce moment à son adaptation audiovisuelle. Le cinéaste local, Georges Tobella, sera le directeur de la photographie. Enfin, la production indique que Temuera Morrison, l’acteur principal de L’âme des guerriers, a fait savoir qu’il aimerait participer au projet en tant que réalisateur.

Si vous vous sentez l’âme de la future Hinatea et souhaitez mettre en avant votre culture, contactez Tiairani au 87 78 98 10 ou par mail au tiairani.dlc@gmail.com.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.