Guyane – L’Etat entame le travail avec le Medef et les professionnels

0
Share Button

Après une première rencontre en préfecture la semaine dernière pour « établir un calendrier de travail » entre l’Etat et les acteurs économiques guyanais, le préfet a reçu une délégation vendredi pour lancer le chantier des « 62 revendications » dont nous vous avions tenus informés dans notre édition du 7 juillet (http://goo.gl/ATg3GY).

« Cet appel a été entendu » se sont réjouis les professionnels, qui ont qualifié l’entretien avec Eric Spitz, « d’apaisé et très constructif ». Ce dernier a pu « apprécier la pertinence des revendications posées et a accepté d’y apporter remède » poursuivait les différents représentants des branches mobilisées (le MEDEF Guyane, le CNPA, l’UGTR, le SEBSOG, la FEDOMG, les MPI, le SETBA, l’agriculture).

Stéphane Lambert, le président du Medef Guyane s’est dit « satisfait » de la mobilisation rapide de l’Etat, mais n’a pas pour autant écarté d’éventuelles actions de « perturbations ou blocages ». « Les négociations vont s’étaler de mercredi à vendredi. (…) Si ce bon tempo continue – ou pas – pendant ces deux jours, alors nous aviserons » a-t-il prévenu.

Mais les services de l’Etat ont vraisemblablement donné de bons espoirs aux professionnels sur « la quasi-totalité » des points soulevés, nous confiait une source proche du dossier. Seules quelques interrogations demeurent, notamment sur la question Registre du Commerce et des Sociétés que les professionnels aimeraient voir confiés à la CCI – comme c’est le cas dans tous les autres départements ultramarins, sauf Mayotte…

« L’Etat, doit s’engager pour améliorer la situation des entreprises, nous appelons à ce que les autres collectivités et toutes les forces vives s’y associent. C’est uni que le monde socioéconomique sera en capacité de faire face aux défis économiques qui sont les nôtres. » ES

Source:: Lekotidien

Commentaires

commentaires

Comments are closed.