Les agriculteurs bio interpellent les leaders polynésiens

0
Share Button

© Raimana Terai

Du 15 au 16 juillet prochain, les membres du Groupe des leaders polynésiens (PLG) se réuniront au fenua pour signer notamment le Polynesia against climate threats (Polynésie contre la menace climatique). Lundi matin, l‘association de producteurs et consommateurs polynésiens, Bio Fetia, a profité de l’occasion pour interpeller les leaders polynésiens sur ses recommandations pour une agriculture biologique.

Le  » système participatif de garantie (SPG) Bio fetia est une association de producteurs et de consommateurs polynésiens membre du Pacific organic and ethical trade community (Poet Com), une organisation qui rassemble tous les acteurs d’Océanie favorables à une agriculture durable. Lundi matin dans les Jardins de Paofai, le SPG Bio fetia a profité de l’organisation du sommet du Polynesian leader group (PLG) à Tahiti pour présenter ses recommandations destinées au développement de l’agriculture biologique. Une initiative qui vise à interpeller les dirigeants du Pacifique sud sur le dérèglement climatique et ses effets sur l’agriculture (salinisation des sols, sécheresse, inondations).

Pour l’association Bio Fetia, une agronomie qui absorbe le dioxyde de carbone et en n’utilise aucun insecticide permet de s’adapter aux changements climatiques et de les atténuer. Cette méthode d’exploitation prône les savoirs ancestraux et les techniques traditionnelles. Bien entendu, la transition vers l’agriculture biologique a un coût. Mais le spécialiste en agrobiologie et membre du Poet COM, Gilles Parzy, assure qu’elle est aussi rentable qu’une agriculture conventionnelle grâce aux progrès scientifiques.

Mais l’association Bio Fetia craint que ses recommandations ne restent lettres mortes. Le vice-président de Bio Fetia, Sébastien Guitière, indique qu’il n’a pas pu transmettre ses recommandations aux dirigeants du Pacifique ou même de Polynésie.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.