Changements climatiques : les leaders polynésiens réunis à Tahiti

0
Share Button

Le séminaire réunissant les membres du Polynesian leaders group (PLG) autour des changements climatiques, s’est ouvert ce mercredi.

Du 30 novembre au 11 décembre prochain se tiendra la 21e conférence des parties de la Convention Cadre des Nations Unies, aussi appelée COP 21, à Paris. Cet événement majeur aura pour enjeu d’établir le nouvel accord international de lutte contre la menace du dérèglement climatique.

En amont de cette conférence, huit membres du groupe des dirigeants polynésiens, Polynesian leaders group (PLG) ont été invités à Tahiti pour un séminaire. Le but : regrouper les pays polynésiens pour échanger sur les problématiques environnementales et renforcer la présence de la Polynésie à la COP 21.
« Nous sommes aujourd’hui réunis pour débattre d’un sujet vital pour l’avenir de nos îles et de nos populations. Je veux parler du changement climatique et des menaces qu’il fait peser à la fois sur notre environnement, notre cohésion sociale et nos perspectives de développement économique », a déclaré le président Edouard Fritch à l’ouverture du séminaire ce mercredi.

Un symposium scientifique sur la vulnérabilité des îles polynésiennes, qui s’est tenu à Papeete du 30 juin au 2 juillet dernier, a permis au Pays de disposer des derniers éléments scientifiques sur les impacts du changement climatique, plus particulièrement sur les îles basses et les espaces côtiers de la Polynésie. Les conclusions les plus saillantes de ce symposium et ses principales recommandations devaient être présentées ce mercredi matin par Tamatoa Bambridge, directeur de recherche au Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (Criobe).

À l’issue de cette rencontre, les leaders polynésiens signeront le PACT (Polynesia against climate Threats, NDLR) contre les menaces climatiques à Raiatea, à Taputapuatea.
« Nous partageons un patrimoine commun au travers de Havaiki. C’est pour cette raison que demain (jeudi, NDLR), nous irons sur cette île de Havaiki, au marae de Taputapuatea, pour signer notre déclaration du PACT polynésien : le « Polynesia Against Climate Threats ». Ce marae est au centre de gravité du triangle polynésien et fait l’objet à l’Unesco d’une procédure d’inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité. C’est sur ce site sacré polynésien que nous scellerons notre volonté commune de sauver nos populations et nos îles », a déclaré Edouard Fritch.

Le président du Pays a profité de son discours pour évoquer les échanges entre les pays du Pacifique. Edouard Fritch a exprimé le souhait de discuter, lors d’une prochaine rencontre, d’un projet de câble sous-marin reliant l’Asie à l’Amérique du Sud en passant par « toutes nos îles du Pacifique ». Le président du Pays souhaite également rétablir la « route du Corail », une desserte aérienne reliant les îles du Pacifique qui existait dans les années 80.

Le discours du président Edouard Fritch :

Source:: TNTV

Commentaires

commentaires

Comments are closed.