Les enfants ouvrent les concours du Heiva i Rimatara

0
Share Button
RIMATARA, le 15/07/2015 – Les festivités du Heiva i Rimatara ont démarré ce lundi avec le traditionnel défilé regroupant l’ensemble des participants et les élus de la commune. En soirée, les enfants des différents villages ont présenté plusieurs prestations en danses. Et c’est le village de Amaru qui a remporté le premier prix.

Le Heiva bat son plein en ce mois de juillet. À Rimatara, après l’élection de leur Miss et Mister, il y a plus d’une semaine, un défilé a ouvert les festivités, lundi matin. Ce cortège réunissait les élus de la commune ainsi que les enfants qui participeront au concours de danses.

En effet, sur Rimatara, la première soirée du Heiva est spécialement dédiée aux enfants. Un concours de danses qui réunit les trois villages de l’île : Amaru, Mutuaura et Anapoto, dans la salle omnisports de Rimatara. « Il y quatre ans, on occupait les enfants avec des jeux, courses de sacs… Ensuite, nous nous sommes demandés : Pourquoi ne pas leur dédier un concours comme pour les adultes ? Et c’est comme cela que cette idée a été mise en place », explique Yoko Kato, membre du comité organisateur.

Chaque groupe a du impérativement présenter : un ote’a, un pa’o’a, une meilleure danseuse, un meilleur danseur et un aparima.

Sur scène, c’est la troupe de Mutuaura qui a ouvert le bal avec le thème du cocotier. Dans leur spectacle, ils lancaient un appel à la population pour la sauvegarde de cet arbre qui, par la même occasion, est une des richesses de l’île.

Le groupe suivant est venu du village de Amaru, qui a choisi cette année, de mettre en valeur sa langue maternelle, « un peu oubliée » regrette Catherine Tematahotoa, responsable du groupe, « nous avons pris le thème de la langue, l’authentique langue de Rimatara qu’on appelle le « reo tutae auri », mais nous n’aimons pas cette prononciation car cela signifie que notre langue est décalée. Nous préférons l’appeler « reo tupuna », la langue de nos ancêtres, c’est plus joli. Cela nous permet de transmettre ce patrimoine à nos enfants. »

Et enfin, le village de Anapoto vient clôturer le concours des enfants, avec un thème qui met en valeur les danses de l’île ainsi que ses instruments. « Pour que les enfants redécouvrent leur culture car on voit aujourd’hui, qu’ils préfèrent les danses modernes ou encore les musiques qui passent à la radio. Nous voulons que nos enfants se réapproprient leur histoire, leur identité », confie Heitarona Hatitio, responsable du groupe de Anapoto.

Au terme d’une soirée riche en couleurs et en émotions, le groupe de Amaru a décroché le premier prix, suivi de Anapoto pour les second et troisième prix. Le village de Mutuaura remporte le prix des meilleurs danseurs.

Ce jeudi, place aux sports traditionnels… Les concours de chants et danses pour les adultes se tiendront du 27 au 29 juillet.

Les enfants ouvrent les concours du Heiva i Rimatara

Les enfants ouvrent les concours du Heiva i Rimatara

Les enfants ouvrent les concours du Heiva i Rimatara

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source:: Thaïti info

Commentaires

commentaires

Comments are closed.