Paris : 300 interpellations dans une manifestation pour « un coup d’Etat »

0
Share Button

© Capture d’écan – www.mouvement-14-juillet.fr

Le  » Mouvement du 14 juillet, mystérieux groupuscule aux théories complotistes avait appelé à se rassembler mardi place de la Concorde avant de tenter de prendre le pouvoir à l’Assemblée.

Quelque 300 personnes qui rêvaient de prendre le pouvoir à la faveur d’un  » coup d’État ont manifesté mardi à Paris à l’appel du  » Mouvement du 14 juillet avant d’être pour la plupart interpellées, ont indiqué des sources policières.

Objectif : rallier l’armée à sa cause. Rassemblement hétéroclite qui diffuse des théories complotistes, le  » Mouvement du 14 juillet avait appelé sur internet à se rassembler place de la Concorde dans la matinée, pour rallier à lui l’armée qui y défilait, avant de manifester près de l’Assemblée nationale dans l’espoir de prendre le pouvoir.

300 manifestants derrière l’Assemblée. Quelque 300 sympathisants de ce mouvement, certains portant le masque des  » Anonymous, se sont rassemblés en début d’après-midi dans le calme derrière l’Assemblée nationale, a indiqué une source policière. Les manifestants étaient 500, selon le site agenceinfolibre qui relaie les actions du mouvement. Ils ont ensuite manifesté dans Paris à proximité de la gare du Nord puis de Beaubourg où  » près de 300 personnes ont été interpellées dans le calme en fin d’après-midi, a ajouté une source policière.

Pas de gardes à vue dans la foulée. Cette source a précisé que ces interpellations avaient pour but de vérifier l’identité des participants sans pour autant mener à des mesures de garde à vue. Cette manifestation n’a pas été déclarée et est donc considérée comme illégale, selon cette source. Sur son site internet, le  » Mouvement du 14 juillet appelait au  » devoir d’insurrection en France pour qu’un  » nouveau gouvernement remplace l’ensemble des politiciens actuels dès le 14 juillet.

Prendre le contrôle des bâtiments stratégiques.  » On se rassemblera place de la Concorde où se terminent les défilés ce jour-là. (…) Les forces militaires auront un choix à faire, et on espère bien qu’elles vont nous rejoindre. Ensuite, on prendra le contrôle des bâtiments stratégiques: Élysée, Matignon, palais du Luxembourg et Assemblée nationale, avait déclaré Myriam Vouters, porte-parole du mouvement aux Inrockuptibles.

Source : Europe1

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.