Blackout à Papara, la population n’en peut plus

0
Share Button
PAPARA, le 16/07/2015 – Plus de lumière depuis plusieurs années, la population de Papara crie son désarroi. Avec les intempéries qui touchent actuellement le Pays, cette situation n’est guère favorable. Selon la commune, les travaux sur le réseau électrique devraient démarrer en septembre.

« Fiu de cette situation, ça fait des années que ça dure ! », Hélène, une habitante de la Carrière n’en peut plus. En ces périodes de Heiva, le risque d’accident est élevé, surtout qu’« il y a beaucoup de jeunes qui marchent en bord de route sans que les automobilistes ne s’en aperçoivent », s’exclame-t-elle.

En effet, depuis plus de cinq ans l’éclairage sur la voie publique n’est plus au rendez-vous, au grand dam de la population. « En 2012, l’ancien maire nous avait promis de remettre l’éclairage au 1er avril, mais rien n’a été fait ! », regrette Estelle (nom d’emprunt), une habitante du quartier de Tiama’o. « C’est très dangereux, surtout pour les deux-roues. » Et les mécontents sont nombreux. « Qu’est-ce qu’ils attendent ? Qu’il y ait plus de morts sur les routes ? » s’interroge Tonio, de Taharu’u.

La question que beaucoup se posent est : qui a la compétence sur ce dossier ? Joint par téléphone, le ministre de l’équipement Albert Solia nous a assuré que ce souci relève de la commune.

Et justement, si du côté de la municipalité rien n’a été jusqu’ici, c’est à cause d’une raison très simple : « cela a toujours été un problème financier » explique la tavana Christelle Lehartel. « Dès le mois de septembre nous devrions démarrer les travaux sur le réseau. Nous allons revoir tout le réseau électrique, il va falloir changer les ampoules, faire un état des lieux. Il nous faudra investir plus de 50 millions de francs, nous solliciterons l’aide de la Délégation pour le développement des communes (DDC). Le projet est de remettre l’éclairage sur la RT1 et dans certaines vallées. »


PAS DE LUMIERES ET BEAUCOUP D’ACCIDENTS SUR LES ROUTES DE PAPARA
Selon le maire de Papara, l’absence de lumières sur les routes ne peut pas être LA cause des accidents sur la côté ouest. « Nous avons une belle route sur Papara, nous avons fait une enquête avec la gendarmerie et le résultat est sans appel, s’il y a autant d’accident c’est parce que les gens roulent trop vite et sont souvent sous l’emprise de l’alcool. »

Pourtant, le colonel de la gendarmerie en Polynésie française Pierre Caudrelier n’exclut pas cette idée, même si les comportements à risques y sont pour beaucoup. « Il y a tout un tas de raisons qui peuvent expliquer la forte concentration des accidents sur la côte Ouest. La circulation à vélo à contre-sens ou encore les piétons qui marchent en bord de route sans être vus. Il ne faut pas oublier que lorsque l’on s’engage sur une voie publique, il faut être vu par tous ! »



Et avec les intempéries qui frappent actuellement l’île de Tahiti, il serait bon de redoubler de vigilance afin d’éviter tout accident.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source:: Thaïti info

Commentaires

commentaires

Comments are closed.