Sévère dégrisement pour le soulard de la Fête nationale

0
Share Button
LE TAMPON. « J’étais à un anniversaire, j’ai dû trop boire ». A défaut de se souvenir de ses frasques, l’homme a le mérite de se rendre (…)

Source:: Clicanoo 2

Commentaires

commentaires

Comments are closed.