Foot : la Fifa envisage des mesures anticorruption sur fond de scandale

0
Share Button
Sepp Blatter, le président démissionnaire de la Fifa, a été aspergé de faux dollars par un humoriste britannique qui s’est introduit à la conférence de presse © Maxppp

Après le scandale de corruption qui l’a touchée aux Etats-Unis, la Fifa a décidé lundi de se doter de nouvelles règles. Parmi elles, la limitation du nombre de mandats pour les dirigeants et la publication des rémunérations des membres du comité exécutif. Sepp Blatter, président démissionnaire, a été aspergé de faux dollars par un humoriste et a annoncé qu’il ne se représenterait pas.

 » Où est ma sécurité ? C’est un Sepp Blatter quelque peu déboussolé qui ouvre la conférence de presse de la Fifa. Un humoriste britannique s’est glissé dans l’assistance et a aspergé le président démissionnaire d’une pluie de faux dollars pour protester contre la corruption qui gangrène l’institution et le scandale qui a éclaté aux Etats-Unis.

Congrès extraordinaire

Après un léger retard dû au fait que Sepp Blatter a finalement retrouvé sa sécurité, ce qui s’est traduit par l’évacuation de l’humoriste, la conférence a repris son cours, à la satisfaction du président démissionnaire qui a trouvé l’irruption  » pas acceptable » , prévenant qu’il était ici  » pour parler football » . Il a donc pu commencer par évoquerl’élection de son successeur, qui aura lieu le 26 février

, à Zurich, lors d’un congrès extraordinaire.

 » Bonne chance à tous les candidats, y compris à Michel Platini

Les candidats devront se faire connaître quatre mois avant le scrutin, c’est à dire le 26 octobre dernier délai et Sepp Blatter a souhaité  » bonne chance à tous les candidats, y compris à Michel Platini » , son principal opposant au sein de l’institution. Le Suisse, âgé de 79 ans, a annoncé qu’il ne serai pas sur la liste, alors qu’il est lui-même pris dans les remous du scandale de corruption planétaire qui a éclaté alors qu’il venait tou juste d’être élu pour son cinquième mandat. Quatre jours plus tard, le 2 juin, il annonçait sa démission.

Sepp Blatter a évoqué son avenir, expliquant qu’il allait revenir vers son métier de journaliste, alors que celui de Michel Platini n’est pas encore complètement décidé. Selon une source proche, il devrait décider sons 15 jours s’il est ou non candidat à la présidence de la Fifa.

Mesures anticorruption

Le président démissionnaire a par ailleurs évoqué les pistes de réformes qu’il souhaite mettre en oeuvre lors du congrès extraordinaire pour lutter contre la corruption. Ironie de l’histoire, ces mesures mettraient à l’index une partie de son propre parcours, à commencer par la limitation du nombre de mandats des dirigeants. Lui-même allait entamer son 5ème mandat depuis 1998. Il a aussi appelé de ses voeux un meilleur contrôle des membres du Comité exécutif, avec notamment la publication de leurs rémunérations. Un groupe de travail de 11 personnes a été composé pour définir la liste des réformes.

Source:: 946FM

Commentaires

commentaires

Comments are closed.