Violemment tabassé pour 10 000 Fcfp : l’un des agresseurs en prison pour 18 mois

0
Share Button
PAPEETE, le 20 juillet 2015. Un jeune homme d’une trentaine d’années a écopé de18 mois de prison avec sursis pour avoir participé au vol en réunion et avec violence d’un homme à la sortie d’une boîte de nuit dans la nuit de samedi à dimanche.

Fracture de la mâchoire, un nez et trois dents cassés : dans la nuit de samedi à dimanche un homme a été violemment passé à tabac par un groupe de jeunes gens à la sortie d’un établissement de nuit du centre ville. Parmi eux, deux sont rattrapés par la police dans les rues de Papeete, dont un mineur, quelques centaines de mètres plus loin, avec une somme de 9370 Fcfp et un bijou.

A la barre, en comparution immédiate ce lundi, un jeune homme de 28 ans très défavorablement connu de la justice est prié de s’expliquer. Son casier présente déjà six condamnations depuis 2008 pour divers vols, vols avec violence et récidive. Dans ses déclarations aux policiers, il avait indiqué être venu au centre-ville en fin de nuit « pour chercher des cadavres à voler« . Le président du tribunal veut aller au fond des choses : « ça veut dire quoi exactement? » interroge le magistrat. Et on finit par comprendre qu’il s’agit de détrousser des personnes suffisamment saoules, incapables de tenir debout. Des proies faciles.

A entendre le récit des faits on comprend que la victime n’avait aucune chance de s’en sortir. L’homme qui sortait de boîte de nuit avait déjà été attaqué par un groupe de jeunes et copieusement tabassé. Dans la deuxième équipe qui l’attaque, le plus jeune, mineur, lui assène coups de pied et coups de poing pendant que le majeur -son beau-frère- s’empare de l’argent et d’un bijou tombe par terre.

A la barre, le prévenu tenté de convaincre le tribunal que la violence n’est habituellement pas le mode opératoire. Il dit : « ils sont saouls ça ne sert à rien de leur taper dessus » declare-t-il sans se rendre compte de l’énormité de sa citation.

L’avocat de la partie civile dénonce cette violence d’une « grande lâcheté qui profite de l’état de faiblesse des victimes pour les voler« . « Ces gens la pour 10 000 Fcfp et un bijou sont capables de faire n’importe quoi« poursuit-il. Il relate l’état de son client opéré en urgence dimanche pour son nez cassé et dont les séquelles physiques, avec un probable traumatisme crânien, ne sont pas encore totalement établies. Dans un premier temps, il a été accordé 10 jours d’ITT à la victime mais une expertise médicale devra préciser le montant du préjudice total.

Le procureur de la République insiste sur la gravité de faits commis et réclame 12 mois de prison ferme avec maintien en détention. Le tribunal « compte tenu de la gravité de cette agression et du casier judiciaire » a finalement condamné le prévenu à 18 mois de prison ferme. Il a regagné aussitôt la prison de Nuutania. Quant au mineur il passera devant le juge des enfants en septembre prochain.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source:: Thaïti info

Commentaires

commentaires

Comments are closed.