Beach soccer : A-t-on les moyens de nos ambitions ?

0
Share Button

BeachSoccer © Getty Images

Après l’engouement suscité par l’organisation de la Coupe du monde de beach soccer à Tahiti en 2013, les dirigeants de la fédération tahitienne de football avaient annoncé qu’ils mettraient tout en œuvre pour développer la discipline au fenua. Cette année, les Tiki Toa ont réédité leurs exploits et ravivé la passion des Polynésiens pour le Beach Soccer. Paradoxalement, le développement du sport se fait toujours attendre et est loin d’être proportionnel aux performances de notre sélection.

Après la coupe du monde de beach soccer à Tahiti en 2013 et les excellents résultats des Tiki Toa, demi-finalistes, le président de la fédération tahitienne de football (FTF), Charles Ariiotima, avait annoncé sur notre antenne sa volonté de promouvoir ce jeune sport en créant deux championnats, l’un pour les jeunes des quartiers,  » le Beach Soccer Tour, et l’autre pour les joueurs engagés dans le championnat de football, le  » Beach Soccer league. Un an après, en août 2014, l’école des Tiki Tama a ouvert ses portes pour former la relève. Une école mise en sommeil depuis le début de l’année 2015 par manque de cadres qualifiés pour l’animer. Quant aux championnats annoncés, seul le coup d’envoi du  » Beach Soccer Tour a été sifflé en février 2015. L’engouement de la première Coupe du monde n’aura donc pas profité au développement massif de la discipline au fenua. Paradoxalement, l’initiateur du projet de coupe du monde de beach soccer à Tahiti en 2013, Reynald Temarii, affirme aujourd’hui que la FTF n’a jamais eu les moyens de ses ambitions, privilégiant le futsal pour des raisons économiques.

Depuis dimanche dernier et le titre de vice-champion du monde des Tiki Toa au Portugal, le beach soccer revient sur le devant d’une scène qu’il n’aurait jamais dû quitter. Joint par téléphone, Charles Ariiotima annonce qu’il a trouvé en Naea Bennett et Teva Zaveroni les deux hommes qui s’occuperont désormais de la promotion du beach soccer en Polynésie. Il promet également que le  » Beach Soccer league sera lancé l’année prochaine. Mais l’engouement pour le Beach Soccer n’est pas partagé que par le public. Le ministre des Sports, René Temeharo, compte lui-aussi surfer sur la vague Tiki Toa et relancer la pratique du Beach Soccer au fenua, quitte à lui donner un coup de pouce financier.

Reste maintenant au gouvernement et surtout à la FTF à joindre les actes à la parole pour assurer le développement du Beach Soccer en Polynésie. Craint par les équipes du monde entier, les Tiki Toa s’en trouveraient renforcés pour tenter de décrocher, dans deux ans, le titre mondial.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.