Plan d’urgence élevage : l’Etat va débloquer 600 millions d’euros

0
Share Button
Le gouvernement va mobiliser environ 600 millions d’euros au total pour soutenir les éleveurs en difficulté grâce au fonds d’allègement des charges financières et d’autres dispositifs fiscaux © Maxppp

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a présenté mercredi un plan d’urgence de l’élevage qui comporte 24 mesures autour de six grands axes. Il promet notamment une restructuration des dettes, l’allègement et des reports d’impôts, un redressement des cours et des prix, soit un effort global de 600 millions d’euros.

Après des jours de manifestations de la part des éleveurs en colère, le ministre de l’Agriculture a présenté mercredi après le Conseil des ministres, un plan d’urgence de l’élevage. Ce dernier comporte 24 mesures définies autour de six grands axes. Des mesures de  » court, moyen et long terme a précisé le premier ministre Manuel Valls, pour  » répondre aux attentes des éleveurs préoccupés par la pérennité de leurs exploitations » .

Le premier minsitre a ajouté que  » ces difficultés ne concernent pas que la France, tous les pays d’Europe sont ou seront impactés, c’est pour cela qu’il faut que la Commission européenne agisse au niveau communautaire. Le débat lors du dernier conseil des ministres à Bruxelles a permis des ouvertures pour les filières du porc et du lait. Il a notamment appelé  » les industriels et la grande distribution à respecter les hausses de prix auxquelles ils se sont engagés et à faire en sorte que les professionnels de l’élevage puissent vivre dignement de leur métier » .

– La première priorité a été annoncée clairement : il s’agit du  » redressement des cours et des prix » . Si le  » processus inédit mis en place le 17 juin dernier  » a connu des effets » , Stéphane Le Foll précise que l’objectif du prix de la viande bovine n’a été qu’à moitié atteint. Une réunion avec le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, sera bientôt organisée sur le même modèle que celle du 17 juin, pour engager cette mesure.

– Le ministre de l’Agriculture promet également une restructuration des dettes de moyen et long terme. Il souligne que les dettes bancaires et les dettes fournisseurs pèsent sur les éleveurs. L’Etat demande une restructuration des dettes des éleveurs en difficulté en mettant un accent particulier sur les jeunes agriculteurs et les nouveaux investisseurs. Le fond d’allègement des charges sera porté à 50 millions d’euros contre 8 jusqu’à présent. Un dispositif de la BPI pour le renforcement de la trésorerie sera mobilisé pour les éleveurs pour garantir 500 milions d’euros de crédits bancaires.

Source:: 946FM

Commentaires

commentaires

Comments are closed.