Guyane – La 4G pose problème…

0
Share Button

Alors qu’au début du mois de juillet, un des trois opérateurs téléphonique présent en Guyane présentait avec fierté sa future couverture 4G à l’hôtel de ville de Cayenne, les guyanais apprenait de la bouche du ministre de l’Economie (mais aussi de l’Industrie et du Numérique), Emmanuel Macron, que les appels à candidature pour l’attribution des fréquences 4G étaient imminentes… mais pas pour la Guyane.

Cette exclusion du territoire guyanais s’expliquerait par l’incapacité des Conseils général et régional à s’entendre sur la manière dont il faut réaliser l’aménagement numérique du territoire. Raison pour laquelle le gouvernement – tout comme l’Arcep – aurait préféré « attendre » qu’il n’y ait plus qu’une seule collectivité avec qui discuter…

Une mésentente que Chantal Berthelot, candidate à l’élection de décembre pour la Collectivité Territoriale, a saisi pour pointer du doigt « l’incapacité [des deux exécutifs]à placer l’intérêt supérieur de la Guyane au-dessus de toutes autres considérations ». « Faute d’accord au niveau local (…) le gouvernement ne peut établir un cahier des charge » constate amère la députée/candidate de l’alliance PSG-AGEG.

Une pique à l’attention de ses concurrents Alain Tien-Liong et Rodolphe Alexandre, auxquels elle demande – tout comme l’avait fait un peu plus tôt l’Association des Maires de Guyane – « d’harmoniser leur position pour que la Guyane participe à cet appel à candidatures dans l’intérêt des populations ».

Le Président de Région, qui félicitera demain matin 78 bacheliers ayant obtenu mention « très bien » ainsi que 4 lauréats admis au concours d’entrée à Sciences-Po, a annoncé qu’il tiendra une conférence de presse à l’issue de cette cérémonie, « portant sur le déploiement de la 4G en Guyane. » Le Conseil Général n’a pas encore communiqué à ce sujet.

Source:: Lekotidien

Commentaires

commentaires

Comments are closed.

Guyane – La 4G pose problème…

0
Share Button

Alors qu’au début du mois de juillet, un des trois opérateurs téléphonique présent en Guyane présentait avec fierté sa future couverture 4G à l’hôtel de ville de Cayenne, les guyanais apprenait de la bouche du ministre de l’Economie (mais aussi de l’Industrie et du Numérique), Emmanuel Macron, que les appels à candidature pour l’attribution des fréquences 4G étaient imminentes… mais pas pour la Guyane.

Cette exclusion du territoire guyanais s’expliquerait par l’incapacité des Conseils général et régional à s’entendre sur la manière dont il faut réaliser l’aménagement numérique du territoire. Raison pour laquelle le gouvernement – tout comme l’Arcep – aurait préféré « attendre » qu’il n’y ait plus qu’une seule collectivité avec qui discuter…

Une mésentente que Chantal Berthelot, candidate à l’élection de décembre pour la Collectivité Territoriale, a saisi pour pointer du doigt « l’incapacité [des deux exécutifs]à placer l’intérêt supérieur de la Guyane au-dessus de toutes autres considérations ». « Faute d’accord au niveau local (…) le gouvernement ne peut établir un cahier des charge » constate amère la députée/candidate de l’alliance PSG-AGEG.

Une pique à l’attention de ses concurrents Alain Tien-Liong et Rodolphe Alexandre, auxquels elle demande – tout comme l’avait fait un peu plus tôt l’Association des Maires de Guyane – « d’harmoniser leur position pour que la Guyane participe à cet appel à candidatures dans l’intérêt des populations ».

Le Président de Région, qui félicitera demain matin 78 bacheliers ayant obtenu mention « très bien » ainsi que 4 lauréats admis au concours d’entrée à Sciences-Po, a annoncé qu’il tiendra une conférence de presse à l’issue de cette cérémonie, « portant sur le déploiement de la 4G en Guyane. » Le Conseil Général n’a pas encore communiqué à ce sujet.

Source:: Lekotidien

Commentaires

commentaires

Comments are closed.