O oe to o rima veut sauver le directeur de l’hôpital

0
Share Button

© DR

Ce vendredi, le Centre hospitalier (CHPF) tiendra son conseil d’administration, comme l’ont révélé nos confrères de la dépêche de Tahiti en début de semaine. Un conseil qui n’aura qu’un seul point à l’ordre du jour : la révocation ou non du directeur de l’hôpital Christophe Bouriat.
Jeudi, le syndicat O oe to oe rima a déjà réagi en se désolidarisant des autres centrales syndicales sur le dossier Bouriat. La centrale a déposé un courrier à l’adresse du ministre de la Santé, Patrick Howell, l’informant d’un dépôt de préavis de grève au sein même de l’établissement. Neuf revendications sont à l’ordre du jour, parmi lesquels la fin de la précarité des salariés CDD, la mise en place d’un calendrier de travail avec un échéancier réaliste pour les cadres d’emploi ou encore le maintien de Christophe Bouriat au poste de directeur. René Princier, représentant de O oe to oe rima au CHPF, affirme que les rapports avec le directeur actuel sont  » excellents.  » Nous on veut le garder, on ne comprend pas ce qui se passe.


Mais les organisations syndicales A Ti’a i mua, Otahi, CSTP-FO et CSIP ont immédiatement réagi en diffusant un tract que Radio 1 s’est procuré. Dans ce document, les syndicats annoncent que O oe to oe rima est un  » traître et qu’il a déposé un préavis dont tous les points ont déjà été négociés.

LE TRAITRE – 230715

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.