Hitia’a o te ra reste unanime pour demander sa défusion

0
Share Button

Le tavana de Hitiaa, Jacqui Drollet, entouré de ses conseillère et adjointe, Titaua Teriitaohia née Schyle et Tera Teinauri, a fait le point sur la  » défusion en cours de la commune de Hitia’a o te ra. Un an après le vote de la première délibération demandant ce redécoupage de la commune, les municipalités associées de Papeno’o, Tiarei, Maha’ena et Hitia’a tiennent toujours plus que jamais à devenir des communes de plein exercice.

 » C’est une décision mûrement réfléchie, a affirmé mercredi le tavana de Hitiaa, Jacqui Drollet. Un vœu qui date de plus de 25 ans, date de sa première élection au sein du conseil municipal. Et Jacqui Drollet de rajouter :  » nous voulons nous approprier notre propre destin. Aujourd’hui, le budget de la commune de Hitiaa a o te ra représente un milliard de Fcfp. Jacqui Drollet dit en avoir  » marre d’être lésé par rapport aux autres communes associées.

Ce vœu est d’ailleurs partagé à l’unanimité par les élus du conseil municipal de Hitia’a o te ra. Tous ont demandé au Haut-commissaire le  » détachement des communes associées au travers d’une délibération de juillet 2014. Pour Jacqui Drollet, ce n’est ni plus ni moins que ce qui est écrit dans le Code général des collectivités territoriales  » imposé à la Polynésie par l’Etat ».  » Maintenant l’Etat doit respecter ce qu’il nous a imposé ».

L’avis de la commission devra ensuite revenir en conseil municipal qui donnera son aval ou non. Le conseil des ministres et les élus de l’assemblée seront ensuite automatiquement consultés sur cette  » défusion.

Si les deux institutions sont d’accord, le haut-commissaire devra prendre un arrêté prononçant la défusion des communes de Hitia’a o te ra. Mais si ces dernières n’ont pas le même avis, la décision reviendra au ministre de l’Outre-mer.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.