Le Hamas a-t-il vraiment capturé un « dauphin espion » israélien ?

0
Share Button

L’organisation qui contrôle la bande de Gaza affirme avoir capturé un mammifère marin qui portait un  » équipement d’espionnage. Ce n’est pas la première fois que les ennemis d’Israël affirment avoir capturé des animaux-espions.

Israël dispose-t-il d’une flotte de dauphins ? Selon la presse israélienne, le Hamas a annoncé mercredi avoir capturé un dauphin espion qui surveillait l’organisation palestinienne pour le compte d’Israël. Régulièrement, les ennemis de l’Etat hébreu dans la région affirment mettre la main sur des animaux équipés de système de surveillance.

Selon le Hamas, le dauphin, attrapé au large des côtes de Gaza il y a quelques semaines, portait un  » équipement d’espionnage qui comprenait des caméras. Comme l’indique le Times of Israel, l’armée israélienne possède bien des Dauphin, mais il s’agit de sous-marins classiques, et non de mammifères. Pourtant, l’organisation armée palestinienne aurait bien précisé avoir capturé un animal.

Des vautours, des aigles et des requins. La théorie des animaux-espions pour le compte du Mossad, les services secrets israéliens, refait régulièrement surface à la faveur de présumées captures dans les pays voisins d’Israël. En 2013, c’était le Hezbollah libanais qui affirmait avoir mis la main sur un aigle pucé au nord de Beyrouth. En 2011 et 2012, il s’agissait de vautours au Soudan et en Arabie saoudite. Un an plus tôt, un gouverneur égyptien accusait Israël de diriger des requins par GPS pour attaquer et effrayer les touristes du Sinaï. Une théorie conspirationniste rapidement démontée par des experts en biologie sous-marine, expliquait le site d’information Ahram. Quant aux oiseaux, il s’agirait simplement d’animaux dotés d’appareils destinés à des études migratoires pour l’université de Tel Aviv.

Les animaux ont depuis longtemps été utilisés à des fins militaires. Après la Seconde guerre mondiale, le Royaume-Uni avait décoré 32 pigeons pour leur participation dans le conflit. Si l’armée américaine dispose bien d’une unité de dauphins entraînés au déminage, Tsahal semble se contenter de souris renifleuses d’explosifs et de chiens de combat, dont l’utilisation contre des Palestiniens a parfois fait polémique, rappelait au mois de mars le journal Haaretz. Selon The Australian,  » les preuves du Mossad utilisant des animaux sont maigres.

Source : Europe1

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.