Les ronds points de la colère – Edito 19/08/2015

0
Share Button

Vous savez ce que cela me rappelle cette histoire de rond point qu’on fait et qu’on défait à Prince Hinoi ? Une émission présentée par Jean-Pierre Pernaud sur TF1 pendant des années et qui s’appelait  » Combien ça coûte. A chaque épisode on avait droit à une séquence sur des aberrations commanditées par les conseils généraux ou autres municipalités et ministères qui montraient l’incroyable gaspillage d’argent public.

Ainsi, l’on apprend que le coût des travaux est estimé à 230 millions de francs pacifiques, considérons que ça a AU MOINS coûté la même chose à la base pour construire le rond point, et je pense qu’on peut arrondir le tout à 500 millions. Un demi milliard de francs pacifiques de deniers publics dépensés parce que l’on a laissé des pseudo experts jouer à Sim City dans la vraie vie. Sim City pour les non amateurs de jeux vidéo, est un célèbre logiciel de simulation de gestion de ville. Le souci c’est qu’ils étaient au niveau débutant et qu’ils ont choisi une partie en mode expert. Pardon si je vais vite en besogne, mais avouez que c’est ce que ça sent.

A propos de ronds points, je serais curieux de savoir quel bilan la municipalité de punaauia tire de la fermeture de celui de Taina, et l’obligation des milliers de résidents du Lotus, de Miri, et de Taina de devoir retourner jusqu’à Outumaoro pour repartir en direction de Paea. On en parle de ça ou pas ? Le gain de temps dans les embouteillages qui étaient censés être transformés du tout au tout et fluidifiés, est à peine perceptible. Vous allez voir qu’à force ils vont se rendre compte que risquant de se mettre à dos TOUS les citoyens de ces lotissements et perdre leurs voix aux prochaines élections, car on a préféré privilégiés les résidents d’autres communes qui traversent Punaauia, d’un coup on va voir rejaillir un projet de tunnel et de re rond point au niveau de Taina. Entre nous je m’en plaindrai pas, et je ne suis pas le seul.

J’allais oublier, le rond point bizarre du méridien. Un endroit où la plupart du temps des plots ferment des voies d’accès, bref où ça se ballade en dépit du sens des tracés et autres routes de contournement. Qu’on ne me dise pas que le rond point a été bien pensé et dimensionné si on a besoin de mobiliser des gars pour déplacer des balises à longueur de temps.

Voyez comme quoi on aura beau faire la chasse au gaspi et être effaré des choix en dépit du bon sens qui sont faits, il y a à la base de tout ça surtout un gros souci de compétences. De qui ? Des conseillers techniques, des bureaux d’études, des ministres qui se sont succédés ? Eventuellement un petit cocktail de tout ça, mais le souci c’est que c’est à nous qu’on demande de trinquer avec, et même à l’happy hour on en veut pas.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.