Le cyclisme polynésien à l’honneur

0
Share Button

Teva Bernardino, président de la Fédération tahitienne de cyclisme ©Cédric Valax

La fédération tahitienne de cyclisme organise la semaine prochaine la 21ème édition du tour de  » Tahiti Nui ». Une épreuve majeure dont la difficulté a été relevée cette année. La course, en cinq étapes, servira de test avant les championnats de France d’Outre-mer de cyclisme sur route qui se dérouleront 15 jours plus tard à Tahiti.

Les amoureux de la petite reine vont s’en donner à cœur joie. Le calendrier des courses sur route va être particulièrement chargé ces prochains jours. Premier événement, la 21ème édition du tour de Tahiti Nui, (précédemment dénommé Tour de l’amitié, Ndlr) organisé par la fédération tahitienne de cyclisme du 26 au 30 août. Au programme, deux étapes de montagne avec des cols de catégorie 1, une étape de côtes et deux sprints, pour un total de 569 kilomètres à Tahiti et Moorea. 64 coureurs sont engagés dont plusieurs étrangers en provenance, pour la plupart, des pays du Pacifique Sud à savoir l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. A noter également la présence d’un coureur Hollandais. Une 21ème édition qui s’annonce grandiose mais particulièrement difficile. C’était la volonté des organisateurs explique le président de la FTC, Teva Bernardino.


L’autre objectif de cette course n’est autre que le championnat de France d’Outre-mer de cyclisme sur route. Une épreuve organisée à Tahiti les 12 et 13 septembre prochain. Après plusieurs années à batailler, la fédération a vu, il y a deux ans, sa candidature être retenue pour organiser cet événement qui rassemblera l’élite du cyclisme ultramarin. L’équipe de Mayotte, de la Réunion, de Saint Martin, de Guyane, de Guadeloupe, de Martinique, de Nouvelle Calédonie ou de Wallis et Futuna tentera de décrocher le titre. Mais face à elles, deux équipes polynésiennes alignées au départ. Nos seize coureurs comptent bien défendre leurs couleurs sur leur terre et ils s’y préparent depuis plusieurs mois.

A noter que les participants au championnat de France d’Outre-mer de cyclisme sur route devront se plier aux contrôles anti-dopage aléatoires mis en place par la fédération. Les premiers contrôles depuis l’application de la loi en Polynésie française.

Source:: Radio 1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.