Un petit point sur Danny, ile par ile. Explications

0
Share Button

Martinique : A priori les risques sont quasiment écartés pour la Martinique. Compte tenu de sa taille et d’un passage autour de 17N, il y a vraiment très peu de chances que l’île soit impacté d’une manière ou d’une autre par Danny en dehors de quelques grains.
Guadeloupe : On reste encore éloigné et au sud du centre de ce petit cyclone ce qui diminue la vitesse du vent (le cyclone tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, donc dans sa partie sud, sa vitesse de déplacement se déduit de la vitesse de ses vents). La prévision du GFS est inférieure à 20 knts pour le sud et les archipels et de 20 à 25 knts pour le nord. Ca ne tient pas compte des rafales sous les grains et orages. Par contre, les pluies pourront être soutenues avec des orages marqués. Ca reste une tendance, il faut donc rester PRUDENTS et suivre de près la trajectoire en se préparant à une situation plus difficile. A noter que la Guadeloupe ressentira les effets de Danny dès la nuit de dimanche à lundi compte tenu de la configuration géographique et de la trajectoire.
Iles du Nord : ce sont bien entendu les zones sur lesquelles Danny aura le plus d’impact. Le GFS est très optimiste avec des vents inférieurs à 30 knts sur les 2 îles. Même s’il y a une bonne marge d’erreur, ça reste dans l’état tout à fait gérable. Mais je reste assez réservé sur la trajectoire. Il suffirait que Danny infléchisse vers le nord de quelques degrés (ce que beaucoup de modèles annoncent) pour que les îles se trouve dans la partie des vents les plus forts, donc potentiellement 50/60 knts selon le NHC et des rafales sous les orages plus fortes. Mais même dans ce cas, on reste en dessous des effets de Gonzalo. Il est évident qu’il faut rester prudent et se préparer très sérieusement au pire. Mais il ne sert à rien de s’affoler compte tenu des prévisions convergentes. Passage prévu en milieu de journée de lundi.
Ces infos n’ont rien d’acquis et de certain, bien entendu. En terme de systèmes tropicaux, rien n’est jamais sur, y compris après le passage (on a déjà vu des cyclone revenir sur leurs pas !). L’incertitude de trajectoire reste autour de 150 km et celle d’intensité de 15 knts par jour. Ce sont des tendances issues des modèles de prévisions qui sont convergentes et que l’on peut donc prendre en compte comme telles. Il n’empêche que se préparer à tout reste la seule option dans une telle situation. Ces données sont de plus sur une zone globale et localement il peut y avoir des effets d’accentuation dus au relief par exemple, même en Martinique.
Donc, préparons nous tous mais restons sereins. Si ça venait à dégénérer un peu, on ne le regrettera pas. Et si ça se passe comme prévu, on pourra être paisibles.

 

Merci à Météo Tropicale pour les articles et l’autorisation de publication.

Commentaires

commentaires

Comments are closed.