Gotz en quête de « lumière »

0
Share Button
PAPEETE, le 11 septembre 2015 – Absent l’année dernière, Gotz est de retour ! L’artiste de Moorea expose à la galerie des Tropiques, du 11 au 26 septembre, une quarantaine de toiles, déclinées sous le thème « La lumière ». Son art marie avec poésie Orient et Occident…

Gotz revient cette année après une absence remarquée par tous ses aficionados. L’artiste qui réside à Pao-Pao, dans « sa grotte » comme il dit, confie : « Fait exceptionnel, je n’ai pas fait d’expo personnelle l’année dernière. J’avais arrêté la peinture (ou presque) pendant un an et demi pour me consacrer à d’autres projets comme ‘Pito Ma Staïle’ (lire encadré). » Avant de préciser : « Lors de cette période d’interruption, j’ai quand même continué à peindre un peu, mais à un rythme plus tranquille, de façon ponctuelle… »

Son exposition autour du thème « La lumière » dévoile, à la galerie des Tropiques, une quarantaine de toiles : des corps aux couleurs chatoyantes, des paysages (vallées et montagnes du fenua) et quelques œuvres abstraites. Nous retrouvons notamment beaucoup de vahine dans ses œuvres, avec une particularité : des femmes à la chevelure rouge, « une couleur qui s’impose » à lui et exprime « la puissance ». Ses sujets ne sont « que des supports, des prétextes : les corps pour exprimer mes émotions et les paysages pour rechercher la lumière, la force des éléments de l’Univers (la terre, l’eau, le feu et l’air). » Vivant en Polynésie depuis bientôt 25 ans, il s’inspire également des légendes comme celle de Pele, la déesse hawaiienne du feu, des éclairs, de la danse, des volcans et de la violence.

Un art entre Orient et Occident

C’est lors d’un voyage en Asie pour présenter ses sculptures que Gotz a été mordu par la peinture chinoise, presque par hasard : « Cet art m’a fasciné par sa poésie et ses règles de travail. J’ai découvert tout un monde magique. Je passe souvent la première heure de peinture le matin à réaliser des paysages ou des cerisiers sur du papier journal, des copies de croquis de maîtres ou exercices pour étudiants d’ouvrages ramenés de Chine ou du Japon. »

L’artiste aime marier les deux univers : l’Orient, « sa philosophie du vide, la délicatesse de ses pinceaux, de ses papiers, de ses lignes » avec « son » Occident, c’est-à-dire sa « pratique moderne de l’acrylique avec des pâtes colorées, des brosses à poils rudes sur des toiles tendues, enduites. » C’est avec aisance aujourd’hui qu’il parvient à passer d’un monde à l’autre. En outre, il sait que l’encre lui ouvre les portes vers l’art abstrait.

Peinture en simultané

Dans son atelier, il aime être au contact de la nature et se livrer à son art en toute quiétude, loin de l’agitation urbaine. Aussi, pour préparer une nouvelle exposition, il ne peint pas une œuvre après l’autre et préfère travailler en simultané : « J’ai toujours plusieurs toiles en cours et je passe de l’une à l’autre durant la journée. Ce sont autant de possibles qui émergeront, ou non, le jour de l’exposition. »

Ce roulement continu, ce « cycle d’énergie et de création » favorise une plus grande « cohésion des œuvres, une unité » et permet par ailleurs de ne pas « charger une toile ». Ainsi, chacun de ses travaux devient une « partie d’une œuvre plus grande : l’exposition ». Au vu de la qualité de ses nouvelles toiles, sûr, Gotz a trouvé « la lumière » et éclairera avec force le spectateur qui viendra contempler son art.

Gotz en quête de

Gotz en quête de

Gotz en quête de
Le père de Pito Ma

Depuis dix ans environ, Gotz est aussi l’heureux papa de Pito Ma, le héros d’une bande dessinée devenue culte au fenua et qui se joue de la « tahitian way of life ». Si le peintre était moins présent ces derniers temps, c’est que le dessinateur se consacrait à son nouveau tome « Pito Ma Staïle », mais aussi aux produits dérivés de l’univers Pito Ma : des autocollants, des tee-shirts, etc. Notez d’ailleurs que l’artiste proposera une exposition dédiée à son personnage fin 2016 à la Maison de la Culture. Récemment invité au Festival de la BD en Nouvelle-Calédonie, Gotz s’est inspiré du fameux Tonton Marcel dans « La Brousse en folie ».

Site : https://www.facebook.com/pages/Pito-Ma-Tahiti/726631420681961?ref=hl://

cp[

Gotz en quête de
Infos pratiques

Du 11 au 26 septembre

Galerie des Tropiques

Site : http://gotz.blog4ever.com/2015-expo-gotz-tahiti-making-off://

Gotz en quête de

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source:: Thaiti info

Commentaires

commentaires

Comments are closed.