Phoenix : un mystérieux sniper créé la psychose sur une autoroute

0
Share Button

© Capture NBCNEWS

Depuis la fin août, onze véhicules ont été la cible de tirs sur l’Interstate 10, une autoroute qui passe près de la ville d’Arizona. Sept ont été atteints par balles.

Onze tirs et pas l’ombre d’une piste. La police de l’Arizona dans le sud-ouest des Etats-Unis est en alerte après une mystérieuse série de coups de feu visant des automobilistes sur l’autoroute Interstate 10. Les autorités décrivent ces attaques comme du  » terrorisme intérieur. Toutes ces  » attaques ont eu lieu près de la métropole de Phoenix depuis fin août, le dernier en date ayant eu lieu jeudi contre un semi-remorque touché par une balle.

11 attaques, 7 impacts de balles… Les premières attaques ont eu lieu le 29 août quand deux voitures et un bus vide ont été chacun touchés par une balle dans des incidents séparés. Les autorités craignent désormais qu’il puisse y avoir plusieurs tireurs, comme l’explique Bart Graves, un porte-parole de la police de l’Etat d’Arizona. Sur les 11 faits répertoriés, sept ont été formellement imputés à des tirs par balles. Les quatre autres sont dues à des projectiles de type billes d’airsoft ou de plombs.

… et pas de victimes majeures. Pour l’instant, les victimes ont eu beaucoup de chance : seule une adolescente a été légèrement blessée par des bris de verre, quand la fenêtre de la voiture dans laquelle elle roulait a volé en éclats à cause d’une balle. Robert McDonald se trouvait quant à lui au volant du bus vide de passager, quand une balle a traversé son pare-brise pour aller se ficher à l’arrière de son siège.  » Si j’avais bougé la tête, j’aurais été touché, a-t-il déclaré aux médias américains. Le colonel Frank Milstead, à la tête des services de sûreté publique de l’Arizona a promis une récompense de 20.000 dollars pour toute information pouvant mener à une arrestation.


D’après Bart Graves, il n’y a pas encore d’effet de panique autour de cette série d’incidents. Parmi les habitants, certains refusent ainsi de bousculer leurs habitudes.  » Nous n’avons rien changé. Mais nous gardons notre arme à feu avec nous au cas où on le trouve, confie l’un d’eux à NBC News. Mais déjà, certains parents n’empruntent plus l’Interstate 10 pour emmener leurs enfants à l’école.  » Cela prend un peu plus de temps, mais c’est plus sûr avec ma petite fille, explique une mère de famille. D’autres parts quatre districts scolaires ont d’ores et déjà modifié le parcours de leurs cars de ramassage, les fameux bus jaunes.

Le spectre du  » Sniper de Washington. Cette série de tirs rappelle l’affaire du  » sniper de Washington, qui avait profondément marqué les Etats-Unis en 2002. John Allen Muhammad, et son complice le jeune Lee Boyd Malvo avaient alors terrorisé Washington et ses environs en tirant au hasard sur des gens depuis leur voiture, tuant 10 personnes.

Source : Europe1

Source:: Radio P1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.