Quand les jeunes se lancent dans l’entreprenariat

0
Share Button

© Cédric Valax

Dans le cadre de leur séminaire d’intégration, les étudiants de l’École de commerce de Tahiti (ECT) se sont intéressés pendant toute une semaine à trois thèmes d’actualité. Moehei Tau, Haunui Lischene et Neil Utia se sont penchés sur les difficultés des jeunes entrepreneurs du fenua.

En 2013, 2 829 entreprises étaient créées en Polynésie. En 2014, elles étaient 2 913. La tendance est donc à la création d’entreprise sur le fenua ces dernières années. Une solution anti-crise parfois délicate à mettre en oeuvre, notamment pour les nouveaux entrepreneurs tout juste sortis de leurs études. Nous sommes allés à la rencontre de jeunes créateurs d’entreprise sur le territoire. Taumata Tuiaiho a 26 ans. Il est diplômé de la première promotion de l’Ecole de commerce de Tahiti. Il exerce actuellement dans l’évènementiel et les voyages.

Comment vit-on le changement entre sa vie d’étudiant et la vie professionnelle ? Taumata parle de  » responsabilité.

Comme de nombreux autres jeunes entrepreneurs, Taumata a eu recours à un organisme de financement pour l’aider à se lancer. Des organismes comme le Sefi la Sofidep, ou encore le Cagest comme c’est le cas pour notre jeune chef d’entreprise…

Autre profil, autre entrepreneur. Nous avons rencontré Teva Desjardins, 30 ans et déjà plusieurs expériences professionnelles à son actif. Créateur de Oti’areva, une société spécialisée dans la  » photographie minute, il nous donne ses conseils pour réussir son projet d’entreprise.

Pour Teva, c’est justement l’entreprenariat de la jeunesse qui permettra de trouver des solutions à la crise économique actuelle et au chômage.

Source:: Radio P1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.