Apnée : Guillaume Néry évoque une « erreur impensable »

0
Share Button

FRAYEUR – Le champion d’apnée a fait une syncope, jeudi, lors d’une tentative de record du monde qui a failli mal tourner en raison d’une erreur de calcul.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1 La tentative de record du monde a failli tourner au drame. Jeudi, au large de Limassol, à Chypre, le plongeur français Guillaume Néry, engagé dans une épreuve de préparation aux championnats du monde, avait l’ambition de descendre à 129 mètres de profondeur, soit 3 mètres de plus que son record personnel (126 m), qui est aussi la deuxième meilleure performance de tous les temps.

 » J’étais assez confiant puisque, deux jours auparavant, j’avais réussi à battre mon record personnel, a raconté Guillaume Néry sur Europe 1.  » J’étais en grande confiance. Après, quand on tente un record du monde, il y a toujours une part d’incertitude et d’appréhension, mais je suis un athlète très prudent dans ses performances et je mets beaucoup de temps avant de progresser et de m’attaquer à un record du monde.

 » Tiens, c’est plus long que d’habitude. Jeudi, au moment de récupérer la plaquette témoin sous l’eau, le plongeur français a commencé à sentir le vent mauvais.  » Je me dis ‘tiens, c’est plus long que d’habitude’, mais comme c’est une profondeur que je ne connais pas, que c’est l’exploration, l’inconnu, je me dis que c’est pour ça que c’est un peu plus long. Puis à la remontée, je perds connaissance à 10 mètres de la surface, je fais une syncope, et à ce moment-là, je suis pris en charge avec l’équipe de sécurité qui a fait un super boulot. Sur le bateau, je reprends connaissance en respirant de l’oxygène pur et quand je reprends finalement mes esprits, je regarde mon ordinateur de plongée et je me rends compte avec stupeur que j’étais à 139 mètres.

139 mètres, soit 10 mètres de plus que les 129 demandés pour sa tentative de record du monde. A cette profondeur-là, 10 mètres, c’est évidemment une distance colossale. Le témoin avait été mal placé par les organisateurs.  » Il y a eu une erreur impensable dans la lecture des profondeurs, s’est désolé Guillaume Néry. Le Français, qui a tutoyé des profondeurs qu’il n’avait jamais connues, en a été quitte pour une belle frayeur et souffre d’un œdème à un poumon. Il ne peut même pas se consoler avec un tout nouveau record du monde puisque sa tentative  » accidentelle n’a pas été homologuée : il faut en effet que le plongeur remonte à la surface sans aucune aide et qu’il soit alors  » en pleine possession de ses moyens.

Source : Europe1

Source:: Radio P1

Commentaires

commentaires

Comments are closed.