Mission de recherche sur Houaïlou

0
Share Button

En accord avec les familles et le maire de Houaïlou, une mission de sécurisation et de recherche des corps des derniers disparus lors de l’éboulement meurtrier de novembre 2016 est organisée par la direction de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSGR) avec le concours de l’État.

Cette opération doit se tenir du 14 au 20 juillet.

Cinq personnes décédées, trois personnes disparues et dix personnes blessées. Le bilan du glissement de terrain survenu le 22 novembre 2016 dans les tribus de Gouareu et d’Ouakaya, sur la commune de Houaïlou, était très lourd.

Malgré l’importance des moyens engagés, les opérations de recherche des derniers disparus s’étaient avérées infructueuses et avaient dues être interrompues en raison de la présence signalée d’anciennes grenades dans une des habitations effondrées. Zone qui a été depuis mise sous contrôle avec un périmètre de sécurité.

En collaboration avec la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur, il a été décidé de faire venir deux experts démineurs et un maître-chien du groupement national d’investigation cynophile de la Gendarmerie Nationale. Appuyés par 13 agents de l’unité d’intervention de la sécurité civile de Nouvelle-Calédonie, les experts seront sur place à partir du 14 juillet afin de procéder aux opérations de recherche et de sécurisation. Le bilan de cette mission sera dressé à la mairie de Houaïlou, en présence des familles, le 20 juillet.

Source:: NCPresse

Commentaires

commentaires

Comments are closed.