On en sait plus sur notre exposition aux métaux

0
Share Button

Une étude du CNRT (Centre national de recherche technologique), lancée en 2015 et intitulée  » Metexpo », portant sur les niveaux d’imprégnation des Calédoniens à quatre métaux (nickel, chrome, cobalt et manganèse) a livré ses résultats. Les analyses n’impliquent aucune alerte, mais mettent néanmoins en évidence un niveau d’imprégnation élevé chez les populations locales. La réalisation en 2016 de tests urinaires sur des populations du sud, du nord de la Grande Terre et de Lifou a démontré des concentrations plus importantes que les valeurs de référence notamment sur le chrome. Les personnes vivant près des massifs ultramafiques ( » terres rouges ») sont les plus imprégnées en nickel et cobalt tandis que les populations du nord de la côte Est et de Lifou sont les plus exposées au chrome. Dans tous les cas, les niveaux d’imprégnation sont bien plus élevés chez les enfants que chez les adultes. Une deuxième phase d’analyses a porté sur l’urine, l’eau, l’alimentation et les poussières chez 45 familles de l’île des Pins et Voh. Les sols ont présenté des niveaux de contamination aux métaux trois fois plus élevés.

Source:: DNC

Commentaires

commentaires

Comments are closed.