Incendie au CHU, ou en est-on ?

0
Share Button

Après l’incendie au CHU et l’évacuation des patients, le mardi 28 novembre, nous établissons un point de situation sur l’organisation des prises en charge et de la filière santé.

Origine et conséquences du sinistre

Suite à l’incendie d’un local technique, le mardi 28 novembre 2017, au CHU, l’hôpital a déclenché son plan blanc et le préfet a armé le centre opérationnel départemental en préfecture avec des représentants du Service départemental d’incendie et de secours, le SAMU, l’agence régionale de santé, la gendarmerie et la police nationale afin de coordonner l’évacuation des patients vers d’autres établissements de santé.

L’ensemble des patients et du personnel de l’établissement ont été évacués par les équipes de secours. Le feu, d’abord circonscrit à l’étage technique, a été complètement éteint dans la nuit du mardi 28 novembre.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé est venue du jeudi 30 novembre au samedi 2 décembre pour faire un point complet de la situation et l’organisation de la filière santé avec la répartition des patients dans les différents établissements de santé de l’île

Un hôpital provisoire a été monté dans l’enceinte du CHU. Il est opérationnel depuis ce dimanche 3 décembre au soir. D’une superficie au sol de 1000m², cet hôpital de secours peut recevoir jusqu’à 150 urgences par jour, réaliser sept interventions chirurgicales lourdes par jour et dispose de 34 lits pour la maternité et 8 pour les soins intensifs.

Bilan au 6 décembre 2017

L’état de santé de l’agent du CHU victime des fumées, continue de s’améliorer. Il est sorti de réanimation hier et reste hospitalisé aux Eaux-Claires dans un service conventionnel pour la poursuite des soins. Le personnel médical et soignant du CHU est déployé sur l’ensemble du territoire guadeloupéen ainsi qu’en Martinique, en fonction des besoins identifiés. Du renfort est attendu dans les prochains jours de la part de l’EPRUS ainsi que de la communauté médicale de la Martinique.

Les urgences pédiatriques, depuis hier, sauf les polytraumatisés régulés par le SAMU, relèvent exclusivement du CHU au niveau de l’hôpital provisoire ESCRIM. Le service d’imagerie (radiologie, échographie, scanner, IRM) du CHU a rouvert hier à Chauvel. Il peut accueillir uniquement les patients relevant de l’urgence ou hospitalisés, et ce, de 8h à 18h. A partir de 18h, les radiologues du CHU assurent une astreinte aux Eaux Claires.

Renforts logistiques

Le CHU reçoit actuellement des renforts ponctuels en compétence, de la part du Ministère de la Santé : un  » programmiste » pour les scénarios de relocalisation des activités ; un juriste pour cadrer les partenariats avec les autres établissements ; un ingénieur, des techniciens biomédicaux pour les besoins en équipements.

Le CHU poursuit avec ses équipes techniques, ses prestataires de maintenance et les bureaux de contrôle, les différentes opérations de vérifications, notamment sur la partie climatisation, sécurité incendie et fluides médicaux. Le nettoyage d’une grande partie des bâtiments a commencé hier et mobilise les équipes internes du CHU ainsi que des sociétés extérieures spécialisées notamment sur le traitement de la suie. Une fois ces contrôles validés en lien avec le CHSCT et le nettoyage effectué, l’activité reprendra en priorité dans la Tour Nord avec les spécialités médicales, puis dans la Tour Sud ».

Nous vous tiendrons constamment informés de l’évolution de la situation.

Cet article Incendie au CHU, ou en est-on ? est apparu en premier sur GUADELOUPE ACTU.

Source:: Guadeloupe actu

Commentaires

commentaires

Comments are closed.