L’amélioration du réseau des transports est-il possible ?

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Temps d’attente important, irrégularité, mésentente entre transporteurs, non-respect des horaires de passage, désorganisation, manque d’information en direction de la population et itinéraires peu variés. De l’avis des Guadeloupéens, le réseau des transports est anarchique.

Les problèmes du quotidien sont nombreux en Guadeloupe. Le réseau d’eau potable est vétuste et pollué. La vie chère asphyxie les portefeuilles. Les coupures d’électricité comme les grèves sont récurrentes. La gestion des transports n’échappe pas à la spirale de ces nombreux dysfonctionnements.

 À quand un véritable réseau d’autobus ?

«Mes enfants sont scolarisés à Pointe-à-Pitre et nous résidons à Douville*. Ils doivent se lever tôt. Il arrive que l’un se réveille à 4 h du matin pour prendre un bus à plusieurs kilomètres de chez nous vers 5 h 10. Il commence sa journée de cours à 7 h. Elle s’achève à 13 h ou 18 h en fonction de son emploi du temps. Parfois, il doit rentrer en marchant en fonction du lieu et du bus qu’il a pu prendre. Nous avons exposé le problème à la municipalité, mais il semble y avoir un décalage de compréhension par rapport à ce que nous vivons tous les jours. La population issue des campagnes rencontre plus de difficulté sur ce point notamment pour se rendre dans les grandes villes de l’île. C’est un avis général, à Basse-Terre c’est le même problème écoutez l’émission “Répondeur” de Guadeloupe 1re c’est le même constat».

Dans le cadre de notre enquête, nous avons interrogé une mère de famille célibataire.
*Aller-retour : Douville Sainte-Anne/Pointe-à-Pitre, 6,80 euros prix moyen.

Bus de mer, premières expérimentations

La collectivité régionale annonce les premières liaisons dès la fin de l’année.
L’agglomération pointoise sera la première à l’expérimenter. Il est question de dessertes
entre : Bergevin et la Darse, le Memorial ACTe et l’Université des Antilles, à Pointe-à-Pitre. Les tests s’effectueront sur une période de 6 mois à 1 an, en utilisant deux navettes de 50 passagers chacune. 

Relire notre article : Bus de mer expérimentions en agglomération pointoise

«Un Tramway nommé désir»

Le Tram Excellence a été pensé pour être une révolution en Guadeloupe grâce à sa praticité, son économie et surtout son service de fonctionnement 7 j/7. Mais pour l’heure où en est le projet ? Sa mise en service est pourtant prévue au cours de l’année 2020. Il devrait desservir dans un premier temps les villes de Pointe-à-Pitre et Les Abymes. Plus d’une vingtaine de stations d’arrêts sont prévues. Ce tramway qui apparaît jusqu’à aujourd’hui comme un mirage a pour objectif d’être « l’ossature » d’un réseau de transport urbain qui a peine à se construire.

Relire notre article : Tram Excellence, bientôt en Guadeloupe

Le réseau des transports guadeloupéen a encore du mal à prendre forme et à faire preuve d’efficacité. Par effet de conséquence, la population subit ce manque d’organisation et de réalisations concrètes. Les campagnes arrivent en bout de course des projets de développement. Le bus de mer apparaît comme étant l’amélioration la plus prometteuse à ce jour.

L’article L’amélioration du réseau des transports est-il possible ? est apparu en premier sur GUADELOUPE ACTU.

Commentaires

commentaires

Leave A Reply