« Gilets jaunes » : des blindés de la gendarmerie à Paris

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’acte 4 des manifestations des Gilets jaunes a commencé dès les premières lueurs du jour à Paris notamment mais également en Province.

Et cette fois, des mesures ont été prises pour ne pas revoir les images des semaines précédentes: voitures en flamme, Arc de Triomphe vandalisé, Champs Élysées saccagés, etc etc.

C’est ainsi que pour la première fois à Paris, les véhicules blindés vont être placés à des endroits stratégiques de la capitale.

Ces véhicules blindés de la gendarmerie, nommés « VBRG », vont venir en appui des forces de l’ordre pour contenir la manifestation prévue des « gilets jaunes ». Avec deux missions principales : protéger les forces de l’ordre et défoncer d’éventuelles barricades.

12 ENGINS DE 13 TONNES

Les 12 engins prépositions, à la disposition du Préfet de police, appartiennent au groupement de Satory, près de Versailles. Mastodontes blindés, bleu gendarmerie, ils pèsent 13 tonnes, impressionnent par leurs énormes roues et possèdent au sommet une tourelle d’où peut être tiré du gaz lacrymogène. Mais il n’y a pas d’armement. « Ce n’est pas un char d’assaut, c’est réellement un engin blindé, donc pour la protection des personnels avant tout », explique le lieutenant-colonel VALENTIN, chef du groupement blindé de Satory.

OFFRIR UNE PROTECTION AUX PERSONNELS

En 40 ans de service, les VBRG sont intervenus en appui des gendarmes mobiles avec deux missions, comme l’explique l’adjudant-chef François Simon : « ils vont être positionnés sur certains points sensibles pour offrir une protection aux personnels, ou avoir des capacités de dégagement des axes. » Indispensable, pour le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. « Des consignes ont été passées par les casseurs, disant de neutraliser les différents engins », a-t-il noté vendredi. « D’où l’importance d’en avoir des blindés comme ceux-là. »

 

Crédit photo: EUROPE 1

Commentaires

commentaires

Leave A Reply