Un avion indonésien disparait avec 54 personnes à bord

0
Share Button

ASIELes autorités aériennes indonésiennes sont sans nouvelles d'un avion qui transporte 54 personnes. L'avion a disparu alors qu'il se trouvait dans l'est de la Papouasie. L'avion appartient à la compagnie Trigana Air Service, une compagnie indonésienne.

 

Les autorités aériennes indonésiennes ont perdu le contact avec un avion qui survolait l'est de la Papouasie ce dimanche matin. 54 personnes sont à bord.

L'avion appartient à la compagnie indonésienne Trigana Air Service. A son bord figurent 44 passagers adultes, 5 enfants et cinq membres d'équipage.

L'ATR 42 de la compagnie Trigana Air a perdu le contact juste avant 15h (8h en France) 30 minutes après son décollage de l'aéroport de Sentani, dans la capitale de la province, Jayapura.

Le bureau de la Basarnas à Jayapura coordonnait les recherches alors que la nuit commençait à tomber. Le transport aérien est fréquemment utilisé en Papouasie, province la plus orientale de l'Indonésie dans laquelle les liaisons par voie terrestre sont souvent impossibles dans cette région montagneuse et densément boisée.

 

Une compagnie sur la liste noire

Selon la base de données en ligne Aviation Safety Network, l'ATR 42-300 a connu sa première mise en service il y a 27 ans. Trigana Air Service est inscrite depuis 2007 sur la liste noire des compagnies auxquelles l'Union européenne interdit d'opérer dans l'espace aérien communautaire. La compagnie dispose de 14 appareils, dix ATR et quatre Boeing 737, dont la moyenne d'âge dépasse les 26 ans. Elle a connu 14 incidents graves depuis sa création en 1991, selon la base de données d'Aviation Safety Network.


L'Indonésie a connu deux catastrophes aériennes au cours de l'année écoulée dont une impliquant un appareil d'AirAsia qui s'est abîmé dans la mer de Java tuant tous ses occupants.


Le président indonésien a promis des mesures face à une flotte aérienne vieillissante en juillet après le crash d'un appareil de transport militaire dans le nord du pays.

 

Source TF1