« Monsieur, si vous lisez cet article, je tiens à vous remercier »

0
Share Button

Je suis actuellement en congés et ce matin, je suis allé faire un jogging. J’en ai profité pour aller voir une amie dans la ZAC 2000, histoire de faire d’une pierre deux coups. En ressortant de son bureau, c’était vers 9 h 1/2 à peu près, pour rejoindre la Possession, j’ai voulu traverser la ZAC, pour récupérer ma voiture de l’autre coté et je me suis fais prendre à parti par deux hommes en scooter, ils étaient casqués et ont commencé à m’attraper le bras et a essayer de m’entrainer avec eux.

Comme j’étais en train de me débattre comme je pouvais, mais de toutes mes forces et en criant, ils ont été obligé de lâcher leur scooter à terre et la il y a mon sauveur qui est arrivé. Il est descendu de sa voiture en courant, leur a demandé de me lâcher et c’est ce qu’ils ont fait, moi je me suis tout de suite éloignée assez loin quand même. Mais l’un d’eux avait un couteau et ils l’ont attaqué. J’ai vu tombé le premier sans trop comprendre ce qu’il s’était passé, et ensuite, le monsieur me criait plusieurs fois de partir, alors je suis parti le plus vite possible en courant sans demander mon reste. et avant de tourner dans une rue, j’ai jeté un coup d’œil derrière, il avait réussi à le désarmer le deuxième et les deux ont sauté sur leur scooter et se sont enfuit.

Je suis monté dans ma voiture et suis partie à fond complètement tremblante et paniquée et j’ai d’ailleurs failli avoir un accident au stop. J’étais vraiment paniquée. Je pleurais, je pleurais et en arrivant chez moi je suis restée assise sur mon escalier, je pouvais même plus ouvrir ma porte tellement je tremblais, je pleurais, j’étais essoufflée, je sentais plus mes jambes du tout, après je suis rentrée, j’ai bu plusieurs verres d’eau à la suite et suis allée prendre une douche glacée, je me sentais sale en fait.

Maintenant que j’ai repris mes esprits je m’en veux et je regrette de ne pas être allé remercier ce monsieur, mais je crois que j’étais tellement paniquée que je réfléchissais plus du tout.

Mais c’est un monsieur qui travail à la tco, il était dans une peugeot verte.
En tout les cas cher monsieur, si vous lisez cet article, je tiens à vous remercier beaucoup, beaucoup. Peut-être vous m’avez même sauvé la vie et j’aurais pu finir assassinée comme cette pauvre fille y a pas longtemps dans la rivière des galets. Oui vraiment merci, merci, merci à vous.

Source:: IP reunion