Bienvenue au « Hilton Lifou Wadra Bay »

0
Share Button

Un complexe hôtelier de grand standing, sous l’enseigne Hilton, devrait voir le jour d’ici 2019 dans l’extrême-sud de Lifou, à Wadra Bay. Des contrats ont en tout cas été signés en ce sens entre la chaîne hôtelière internationale, le groupe de gestion GLP Hôtels, la Sodil et les propriétaires fonciers. Présentation.

Ambiance joviale jeudi soir dernier au Hilton Nouméa La Promenade. Sur place : des coutumiers, des hôteliers, des représentants politiques de la province des Îles, du gouvernement, etc., tous satisfaits de pouvoir enfin commencer à sceller le destin d’un projet d’envergure, «  le plus important jamais mené aux îles Loyauté depuis la provincialisation : la création du  » Hilton Lifou Wadra Bay » dans la tribu de Mou, tout au sud de l’île.

Étapes

Voilà dix ans que l’idée a germé, ont rappelé les différents partenaires. Mais il y a eu, au fil du temps, des désaccords et d’autres priorités. De longues étapes ont été respectées au plan coutumier, des études environnementales ont été menées. Et puis on a parlé d’un hôtel  » Cap des Pins », mais l’appellation posait un problème évident de confusion avec l’île des Pins.

Il fallait aussi trouver un partenaire international pour espérer monter un tel projet. Le choix s’est porté sur la chaîne hôtelière américaine Hilton, nouvellement implantée à Nouméa et «  forte de 33 millions de membres ».

Hilton a de son côté été séduit par le site, exceptionnel, et la possibilité également d’offrir à ses clients deux expériences pour la destination calédonienne.

Jeudi soir, et avec l’accord final du grand chef du district de Lössi, Boula Eanes, c’est tout ce travail en amont qui a été récompensé avec la concrétisation des partenariats entre les différents acteurs : un contrat de franchise entre le groupe Hilton Worldwide, la SAS Gigadeix, associant la Sodil (Société de développement et d’investissement des îles Loyauté) et le GDLP (groupement de droit particulier local) des propriétaires fonciers. Un contrat de gestion entre la Gigadeix et le groupe hôtelier GLP Hôtels a également été signé.

En attente de la défiscalisation

Le projet s’inscrit dans le cadre du Plan de développement touristique concerté de la Nouvelle-Calédonie créé en 2005 ainsi que dans le programme  » volontariste » de développement hôtelier initié par la Sodil depuis 2006 (cinq hôtels en comptant celui-ci et répartis sur les trois îles). Objectif : proposer une offre hôtelière haut de gamme et répondre aux besoins de la politique touristique de la Nouvelle-Calédonie en général et de la province des Îles Loyauté en particulier, en accord avec les enjeux économiques et sociaux de la zone.

Ce projet, d’un montant de 3,4 milliards, est désormais conditionné à la validation des dispositifs de défiscalisation locale et nationale qui doivent intervenir sur 50 % du coût global. La province doit participer à hauteur de 1 milliard (30 %). Le reste doit être financé par la Sodil (3 %) et un prêt bancaire (17 %). Le projet a été déposé au gouvernement local et le sera prochainement au ministère des finances, en France. Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient débuter début 2017 et s’échelonner sur deux ans. Les partenaires insistent sur le nécessaire développement du schéma des transports et la création, à Lifou, d’un aéroport international pour les moyen-courriers.

Hôtel de prestige

La conception du projet hôtelier a été confiée au cabinet d’architecte Atelier 13. Le complexe, dont les plans ont été dévoilés jeudi, couvre six hectares en bord de mer, sur 400 mètres de plage, et propose 50 clés, 5 suites villas haut de gamme (70 m2), 20 bungalows (50 m2) côté lagune, 3 bungalows forêt et 22 chambres.

Atelier 13 a souhaité  » valoriser la parcelle de terre coutumière dans son environnement », avec en point fort du projet, une vaste lagune intérieure, de la forme de Lifou, creusée dans la cocoteraie et intégrant une vie aquatique avec raies et tortues et bordée de bungalows et du spa. Sur l’ensemble du concept, une architecture mélanésienne avec des toits de case en paille synthétique, une case des arts, une vue sur mer omniprésente.

Réactions :

Jean Rambaud,

pdg du groupe GLP Hôtels

 » Ce qui est important c’est d’avoir attiré Hilton dans ce projet après la grande aventure que nous avons eu avec la Promenade. C’est bon pour toute la Nouvelle-Caledonie. Et on ne peut pas développer une destination touristique si on a pas un projet nouveau tous les ans ou au maximum tous les deux ans, c’est incontournable. »

Mathias Waneux,

élu de la province des Îles, président de la Sodil

 » C’est un projet d’envergure qui va apporter des éléments nouveaux pour le développement des îles. Il faudrait maintenant qu’il y ait une plate-forme régionale sur les Loyauté. Si on ne développe pas les infrastructures nécessaires pour nos îles, ça ne prendra pas. Il faudrait un aérodrome et aussi une base de retranchement. Nous travaillons dans ce sens-là. »

Robert Scullin,

VP développement AU/NZ/South Pacific

 » C’est l’extension naturelle de ce que nous avons à Nouméa. Beaucoup de nos clients souhaitent également découvrir les îles. De par notre partenariat de gestion avec GLP Hôtels, cette opportunité s’est présentée à Lifou. Et nous nous sommes très bien entendus avec les différents partenaires. La localité est parfaite pour ce type de projet.»

Néko Hnepeune,

président de la province des Îles Loyauté

 » C’est une fierté personnelle. Une trace que l’on va laisser dans mon district. En général, les choses se font beaucoup dans le Nord mais pas chez nous. Donc c’est une grande satisfaction de savoir que ce projet va changer positivement la vie des gens et des générations futures. »

Maurice Ixoee,

représentant du GDPL des propriétaires fonciers

 » Nous nous sommes réunis avec les quatre propriétaires fonciers et avons porte le projet auprès du grand chef Boula. C’est pour nous, nos familles. Aujourd’hui, nous sommes obligés de partir à Nouméa. L’objectif est de fixer nos jeunes ici. Et là, on parle d’une cinquantaine de postes, sans compter les emplois indirects. Nous avons été partie prenante de la conceptualisation du projet. Nous sommes très contents du travail qui a été mené. Le site est respecté. »

Source:: DNC