Ouverture de la saison d’escalade

0
Share Button

Les compétitions d’escalade débutent vendredi avec un Open vitesse au mur de Magenta. Cette épreuve, sûrement la plus spectaculaire de la discipline, mettra en lice une trentaine de compétiteurs.

Le mur d’escalade s’éclairera de toutes ses lumières vendredi soir pour un Open vitesse (voir encadré). Tous les meilleurs grimpeurs du territoire seront présents sur le mur où deux voies parallèles seront dressées pour l’occasion.  » C’est la première fois que nous organisons ce type d’épreuve. C’est impressionnant de voir évoluer les concurrents. Les montées se font en une poignée de secondes, tout va très vite. Et puis, c’est la reprise, alors ils auront tous à cœur de montrer leur niveau. La lutte au chrono sera serrée », précise Ingrid Chantreux en charge de la communication au Comité régional d’escalade. Les compétiteurs auront face à eux un mur de 15 mètres avec de belles difficultés, des jumps et des prises délicates.

Quentin Vivier devant

Si tous les grimpeurs ont à cœur de faire le meilleur temps possible, le jeune Quentin Vivier part comme grand favori de la soirée.  » C’est le meilleur sur le papier, mais en escalade tout peut arriver. Quoi qu’il en soit, il devrait faire l’ascension des 15 mètres en seulement 8 secondes. Un super temps quand on sait que le record du monde est de 5s80 et que la moyenne calédonienne est comprise au-dessus des 15 secondes », précise Ingrid Chantreux. Rappelons que Quentin Vivier, blessé l’année dernière, avait accédé en 2014 aux huitièmes de finale du championnat du monde.

Belle bagarre chez les filles

Du côté des féminines, la victoire devrait se jouer entre Élise Poilvé et Margaux Ritter. Les deux juniors sont loin devant les autres.  » Elles s’entraînent beaucoup et leurs efforts devraient payer », ajoute la chargée de communication.

Le public est invité à assister gratuitement aux duels qui débuteront à 18 heures sur le mur d’escalade de Magenta. L’Open vitesse, une épreuve où la victoire se joue en une poignée de secondes et ne permet aucune erreur.

C. Schoenholtzer

————————————

L’escalade de vitesse

C’est une des trois disciplines de l’escalade définies par la Fédération internationale d’escalade (IFSC). Un grimpeur doit atteindre le sommet d’une voie d’escalade le plus rapidement possible. Les compétitions officielles se déroulent sur un mur homologué comme celui de Magenta. Il se présente selon deux voies identiques parallèles. Les épreuves se déroulent donc en duel. Le départ est donné par un signal sonore. Lorsque le grimpeur décolle le pied du sol, un système connecté à un paillasson électronique déclenche le chronomètre. Celui-ci s’arrête une fois que le grimpeur appuie sur un bouton  » champignon » situé au sommet du mur. Pour éviter les erreurs de manipulation, les grimpeurs sont assurés en moulinette, donc par le haut du mur.

Source:: DNC