Rocambolesque

0
Share Button

Emmanuel Macron ou Marine Le Pen. L’un ou l’autre sera bien le 8e président de la République. Quelle affaire tout cela aura été… La déception des Français et leur colère auront eu raison, progressivement, des partis qui nous gouvernent depuis des lustres et en particulier du Parti socialiste. Tous les scénarios imaginés par les appareils ont été chamboulés, les favoris sont tombés, les clans ont explosé, au gré des primaires, des affaires et du vote populaire.

Ce chamboulement en profondeur de la politique française a connu sa première concrétisation, dimanche : exit les Républicains et les socialistes, au profit d’outsiders qui ne le sont plus : un mouvement En marche ! d’un an à peine, dirigé par un jeune premier à l’ascension inimaginable, un Front national qui faisait tant peur et des Insoumis si près du but qui semblent refuser de vendre leurs âmes à ce qu’ils considèrent comme des diables…

Quoiqu’il advienne le 7 mai, qu’on se le dise, la France va vivre des lendemains difficiles. Comment retrouver un semblant d’unité avec une fracture si profonde ? Car ce n’est plus deux France qu’il y a politiquement, mais au moins quatre. Sans compter toutes ces voix silencieuses qui ne cautionnent plus personne et auraient mérité que le vote blanc soit enfin comptabilisé…
La tâche principale des candidats, avant le second tour, sera de convaincre les autres. Elle sera, après l’élection, de pouvoir gouverner.

Source:: DNC