Emmanuel Séraphin, candidat PLR: « Un programme pour les habitants oubliés »

0
Share Button
« Les citoyens des zones oubliées de La Réunion ont crié leur colère, leur détresse, leur désespoir ». C’est le constat que dresse Emmanuel Séraphin par rapport aux résultats de l’élection présidentielle, alors que le FN a atteint le score de 40% à La Réunion au deuxième tour. Le candidat PLR aux législatives, sur la 7ème circonscription, a donné une conférence de presse ce lundi, avec sa suppléante Lorraine Nativel, pour aborder cette question et présenter les points clés de son projet.

Déplorant la « percée du FN à la Réunion », Emmanuel Séraphin adresse un premier reproche à Thierry Robert, le député-sortant : « À force de vouloir récupérer ce qui aurait pu être un front républicain digne comme en 2002, Thierry Robert a radicalisé les votes des électeurs du premier tour ».

« Un camouflet monumental » pour Thierry Robert

Pour le conseiller municipal d’opposition de Saint-Paul, le député-maire était en réalité « aveuglé » par son ambition ministérielle. « Au final, non seulement il ne sera pas ministre, mais il ne recevra pas non plus l’investiture du parti présidentiel. C’est un camouflet monumental », considère-t-il, soulignant au passage qu’il souhaite que la première loi qui soit votée concerne justement la moralisation de la vie politique. Au-delà de ces récents événements, Emmanuel Séraphin tacle le « maigre bilan » du député à l’assemblée national, « très loin de sa profession de foi ».

L’occasion également de reprocher à la droite réunionnaise « très discrète » depuis plusieurs semaines, de « porter une lourde responsabilité dans l’état catastrophique actuel » de La Réunion. « La politique menée par la plateforme ne permet pas de réduire les inégalités ».

La sauvegarde de la filière canne-sucre-énergie

En tant que candidat, Emmanuel Séraphin indique se préoccuper tout d’abord de « l’emploi des Réunionnais, la transition écologique, l’autosuffisance alimentaire, la valorisation de la pêche artisanale traditionnelle, la sauvegarde de la filière canne-sucre-énergie, l’accès à une eau potable de qualité, un service de santé performant, ou encore la suppression de l’alinéa 5 de l’Article 73 de la Constitution« .

L’élu affirme en outre qu’une attention particulière sera portée sur le développement des Hauts, qui constituent une grande partie de la 7ème circonscription. « Des mesures spécifiques plus importantes doivent être votées pour faciliter la vie des habitants des hauts de l’Ile », qui représentent « un quart de la population » et qui aujourd’hui « sont oubliés » considère-t-il.

Développer l’économie de la mer

Le « développement de l’économie de la mer » est aussi l’un des points phares du projet qu’il porte avec Lorraine Nativel, avec notamment le développement du Grand Port Maritime, la création d’un lycée des métiers de la mer, la préservation de la Réserve Nationale Marine et la sécurisation des zones de baignade et d’activités nautiques.

Si Perceval Gaillard, le candidat de la France Insoumise, brigue aussi cette circonscription, Emmanuel Séraphin souligne : « En 2012, il y avait 6 candidats de gauche. Cette fois, les conditions sont bien meilleures pour l’emporter ». Réponse dans quelques semaines.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=pUrAFEkbSy4]

www.zinfos974.com

Source:: Zinfo974