Jugé quatorze ans après les faits, il écope de huit années de prison pour viol

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

JUSTICE. Confondu par son ADN onze ans après le viol d’une institutrice, Wilfrid Newaou, 39 ans, a été condamné hier à huit ans de réclusion. « Sa culpabilité ne peut pas être mise en doute », a souligné l’avocat général, face aux « trous de mémoire » de l’accusé.

Commentaires

commentaires