(VIDEO)/ Démocratie participative : Orange propose l’application « Le Vote »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Il s’agit d’une application de vote digital intitulée « Le Vote » proposée par Orange aux collectivités locales pour plus d’engagement citoyen et de démocratie participative. La première collectivité à signer avec Orange pour ce nouveau service a été la commune de Saint-Philippe. Aujourd’hui, huit collectivités ont opté pour cette application dont la CIrest qui a signé, hier soir, une convention avec Orange.

De gauche à droite : Michel Vergoz, maire de Sainte-Rose, Henri Chane Tef (Saint-Benoit) et le représentant de la Plaine-des-Palmistes

« Le Vote » est donc une application mobile pour faire participer les citoyens à la réalisation des projets. C’est un service de consultation que la Cirest et ses six communes vont mettre en place à destination de leurs administrés. Cette application développée par Orange a pour objectif de faire participer les citoyens à la vie de leur commune et de leur territoire afin de leur permettre d’être actifs dans leur vie citoyenne, y compris la majorité silencieuse.

De gauche à droite : Gilles Jeanson (1er adjoint à Bras-Panon), Stéphane Fouassin, maire de Salazie et Marco Boyer, maire de la Plaine-des-Palmistes.

Daniel Ramsamy, délégué régional Orange pour Réunion-Mayotte explique le principe de cette application, qui a été créée il y a environ 3 ans, à Yves Mont-Rouge :

Daniel Ramsamy, délégué régional Orange pour Réunion Mayotte, explique à Yves Mont-Rouge l’application « Le vote » proposé aux collectivités dans le cadre de la démocratie participative. Plus de détails sur Freedom.fr

Publiée par Yves Mont-Rouge sur Jeudi 14 mars 2019

Un exemple concret : le maire décide de changer les horaires et l’emplacement du marché forain ou bien encore les horaires du passage des bus de ramassage scolaire. Jusqu’ici, il réunissait les services concernés, puis le conseil municipal avant de prendre sa décision. Cette fois, grâce à cette application, il va pouvoir carrément poser la question via cette application. Et ce sont les administrés, via un vote anonyme et sécurisé en ligne depuis leur smartphone, qui vont donner leur avis.

« Citoyens connectés, citoyens engagés »

Les citoyens ne pourront plus reprocher à ceux qui les dirigent de prendre des décisions à leur insu. En un clic, le citoyen pourra participer à la vie de sa commune ou de son territoire et ne pourra plus dire qu’il n’a pas été consulté. Pour résumer, on pourra dire que « le citoyen connecté devient un citoyen engagé ».

Hier soir, le président de la Cirest a invité les maires (ou les représentants) des six communes à la signature de cette convention avec Orange. Ont pris part à la réunion plusieurs maires dont Michel Vergoz (Sainte-Rose), Marco Boyer (Plaine-des-Palmistes), Stéphane Fouassin (Salazie)… Lesquels ont pu directement poser leurs questions à Daniel Ramsamy ainsi qu’à Pierre Clain, responsable des relations avec les collectivités locales à Orange.

De gauche à droite : Pierre Clain et Daniel Ramsamy

« Avec cet outil, l’objectif de la Cirest et de ses communes est de proposer un outil moderne et innovant qui permettra aux habitants de notre territoire, de nos communes, de donner leur avis sur un projet, et de participer activement à la vie de la commune, du territoire. Chacun pourra ainsi donner son avis et contribuer à la construction des projets que nous souhaitons faire émerger », a souligné Jean-Paul Virapoullé.

« Nous sommes ravis d’accompagner la Cirest, première EPCI à signer avec nous, dans la mise en place du service Le Vote, une solution 100% mobile, qui permet de répondre aux attentes citoyennes pour plus de démocratie participative », a dit Daniel Ramsamy, d’Orange.

Coût du service : 500 € par commune et par an. Soit 3 000 € pour la Cirest.

Commentaires

commentaires