Attaque des mosquées de Nouvelle Zélande : déjà 49 morts

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Avec notre partenaire infos EUROPE 1

Ce vendredi, plusieurs fusillades ont visé des mosquées de Christchurch. Un premier bilan fait état de 49 morts et de 20 blessés graves.La police a annoncé avoir arrêté quatre personnes alors que le tireur, lui, serait « un terroriste extrémiste de droite ».
Des témoins ont raconté avoir vu des corps ensanglantés. Des enfants figureraient également parmi les morts. La police a demandé aux gens de ne pas partager « des images extrêmement pénibles » après la mise en ligne d’une vidéo montrant un homme blanc se filmant en train de tirer sur des fidèles dans une mosquée. Les mosquées de cette localité de l’Ile-du-Sud étaient remplies en ce vendredi de prières. Un Palestinien présent dans l’un des lieux de culte a raconté qu’il avait vu un homme être abattu d’une balle dans la tête.

« J’ai entendu trois coups de feu rapides et après environ dix secondes, ça a recommencé. Cela devait être une arme automatique, personne ne pourrait appuyer sur la gâchette aussi vite », a dit cet homme sous couvert de l’anonymat. « Puis les gens ont commencé à sortir en courant. Certains étaient couverts de sang ». Les médias locaux ont rapporté que jusqu’à neuf personnes avaient péri et que plusieurs autres avaient été blessées.

Un témoin a raconté au site internet d’information Stuff.co.nz qu’il était en train de prier à la mosquée Masjid al Noord sur l’avenue Deans quand il a entendu des tirs. En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l’édifice religieux. Un autre homme a dit avoir vu des enfants se faire abattre. « J’avais des corps partout sur moi ».

QUE SAIT-ON DU SUSPECT ?
Le Premier ministre australien a annoncé que le tireur était un « terroriste extrémiste de droite et violent » de nationalité australienne. La police de Nouvelle-Zélande a annoncé aussi l’arrestation de quatre personnes en relation avec les fusillades meurtrières contre deux mosquées de Christchurch et avoir neutralisé un certain nombre d’engins explosifs artisanaux. « Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme », a dit le commissaire Mike Bush, précisant que l’armée avait désamorcé des engins explosifs retrouvés sur les véhicules des suspects avaient été sécurisés. L’armée néo-zélandaise a également fait exploser « par précaution » des sacs suspects à Auckland, la capitale du pays.

Commentaires

commentaires