Le Collectif Contre la Digue de la NRL manifeste ce 16 mars

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’annonce a été faite par Stéphanie GIGAN , la porte-parole du Collectif Contre la Digue. Après deux réunions avec l’exécutif régionale, l’ensemble des membres va se mobiliser aujourd’hui à l’occasion de la marche du siècle pour le climat. Nous publions ici son communiqué :

« Nous voulons dire « ÇA SUFFIT ! » et demander des changements immédiats ! Parce que NOUS VIVONS A L’ECHELLE LOCALE CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER A L’ECHELLE MONDIALE! De mauvais choix faits en dépit des alertes des scientifiques et experts en biodiversité. De mauvais choix fait pour des intérêts particuliers (multinationales, lobbies, etc.) bien loin de l’intérêt général. De mauvais choix qui, cumulés, ont un impact global sur l’écosystème terrestre et rendent notre planète de moins en moins vivable. Il est un fait incontestable sur lequel tous les scientifiques et experts en biodiversité sont unanimes : L’HEURE EST GRAVE ! Notre biodiversité s’effondre et met en danger notre humanité. Tout le monde le reconnaît. Il est un autre fait incontestable sur lequel tous les scientifiques et experts en biodiversité sont unanimes : le tronçon de 2,7km prévu en digue (et non en viaduc) entre la Grande Chaloupe et la Possession sera un désastre sur le plan écologique pour notre île.

Pourquoi ici pourtant on ne les écoute pas ?

Parce que Monsieur Didier ROBERT prétend le contraire? Et bien, depuis quand Monsieur ROBERT est-il un scientifique ou expert en biodiversité? Quant aux bureaux d’études et autres « experts » payés par la Région et bien… Ils sont payés « grassement » par la Région justement… Pire, à l’heure de la 6ème extinction massive de notre biodiversité, MONSIEUR DIDIER ROBERT A OSÉ NOUS AFFIRMER QUE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DU CHANTIER NE SERONT PAS IRRÉVERSIBLES ! PARDON ?? Récifs coralliens déjà gravement impactés sur le périmètre du chantier et qui le seront encore plus avec les travaux de cette digue, réserve marine en danger avec les carrières et les prélèvements massif d’andains (lessivage des sols) en amont, destruction de dizaines d’espèces protégées en danger critique d’extinction sur la zone du chantier (Bois de Paille en queue) et sur les sites de carrières, bilan carbone désastreux du chantier, etc.

ON CONTINUE ? NON Monsieur, l’argent ne ramène pas une biodiversité décimée!

Le choix de finir en digue ce dernier tronçon, choix LE PLUS IMPACTANT sur le plan environnemental et humain est une aberration!

Un choix fait par la Région, avec la complicité de l’Etat, contre les AVIS POURTANT NEGATIFS ET UNANIMES des scientifiques et experts dès 2011, dont les alertes et les craintes se confirment aujourd’hui comme le révèle le dernier rapport du CONSEIL NATIONAL DE PROTECTION DE LA NATURE.

POURQUOI LE CHOIX DE CETTE DIGUE ALORS ?

C’est simple : POUR SATISFAIRE CERTAINS INTERÊTS PARTICULIERS, bien loin de l’intérêt général !

– DIGUE = COÛT FINANCIER MOINDRE ? FAUX !

La Région a déjà rallongé 250 millions d’euros (notre argent !) pour cette digue alors qu’un tout viaduc aurait coûté 140 millions de plus si choisi dès le départ.

–  DIGUE = PLUS RAPIDE ? FAUX !

Les retards actuels sont justement dus au choix de cette digue dont le besoin en matériaux implique des procédures longues, non anticipées (modification PLU, SAR, SDC, PIG etc.).

Un tout viaduc choisi dès le départ aurait été plus rapide !

– DIGUE = DES MILLIERS D’EMPLOIS POUR LE RÉUNIONNAIS ? ENCORE FAUX !

A peine quelques centaines d’emplois supplémentaires pour cette digue, SOUS QUALIFIÉS et PRÉCAIRES de 2 ou 3 ans, essentiellement pour des chauffeurs routiers et ouvriers de carrières qui auront une cadence infernale au risque d’y laisser leur santé pendant que leurs patrons s’enrichiront sur leur dos!

Derrière ces prétendus arguments se cachent en réalité LES INTERÊTS POLITICO-FINANCIERS DE QUELQUES NANTIS QUI SE GAVERONT bien, au détriment de notre biodiversité et de la santé de nos enfants !

CAR MONSIEUR DIDIER ROBERT A AUSSI OSÉ NOUS AFFIRMER QUE LES IMPACTS HUMAINS NE SERAIENT PAS IRREVERSIBLES EUX NON PLUS!

Donc si votre bébé ou enfant, accueilli en crèche ou scolarisé à quelques mètres de la carrière ou du lieu de passage de 600 camions quotidiens tombe malade, devient allergique, asthmatique ou voit sa maladie respiratoire s’aggraver (rappelons que les enfants ont un système respiratoire fragile et immature), n’ayez crainte ! Monsieur ROBERT vous affirme que ce n’est pas irréversible !

S’il y a un ou des accidents, peut-être mortels, à cause de ces milliers de camions supplémentaires chargés à bloc (qui biensûr respectent les limites de vitesse, les distances de sécurité et le bâchage) sur nos routes inadaptées, pas de panique ! Monsieur ROBERT vous affirme que ce n’est pas irréversible !

SI VOUS AIMEZ LA RÉUNION, SI VOUS AIMEZ VOS ENFANTS, POSEZ-VOUS CES QUESTIONS :

– Les quelques centaines d’emplois précaires que créera ce tronçon en digue valent-ils de sacrifier la santé et la vie de dizaines de milliers de réunionnais, dont enfants, gramounes, malades, directement concernés par les carrières de Bois Blanc, Lataniers, Bellevue et autres, sans compter les risques induits par les milliers de rotations de camions?

– Les 2 ans de chantier ou quelques millions d’euros soit disant « gagnés » (on n’y croit pas) si on persiste à finir en digue, ramèneront-ils toute la biodiversité et les paysages décimés par les travaux directs et connexes (carrières+andains) de ce tronçon?

Tout ça pour 2,7km qu’on pourrait pourtant finir, a minima et assez rapidement (au final) en tout viaduc, évitant tous ces risques et impacts!

Voilà pourquoi nous serons dans la rue ce samedi 16 mars !

Ça suffit !

STOP aux projets destructeurs de biodiversité !

STOP aux lobbies et aux magouilles sur le dos de notre santé et de notre humanité ! »

 

Stéphanie GIGAN

Porte-parole du Collectif Contre la Digue

Commentaires

commentaires