Préfet et procureur supervisent une opération de contrôle routier

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Une grande opération de contrôle de sécurité routière a été menée par la Police nationale vendredi soir, en présence du préfet Dominique Sorain et du procureur de la République Camille Miansoni. Ce dernier s’explique sur la décision de médiatiser l’événement : « Nous avons eu récemment deux accidents mortels dont les motards furent les victimes. Nous voulons montrer qu’il n’y a pas de fatalité, que les conducteurs en défaut d’assurance ou de permis, seront systématiquement ciblés, et ainsi, faire de la prévention. »

Le préfet de son côté vise les « véhicules poubelles qui roulent encore », et « les taxis marrons », non déclarés : « Le problème, c’est qu’il n’y a pas de fourrière agréée sur le territoire, nous immobilisons donc administrativement les véhicules le temps que les conducteurs se mettent en règle. »

C’est le cas de cet automobiliste, dont la vignette verte date de l’année dernière, tout comme le contrôle technique. Dépité, il est contraint de laisser son véhicule sur place : « Mais qu’est ce qui va arriver à ma voiture pendant la nuit ? Même si elle est vieille, je l’adore ! » Il aura l’autorisation de conserver la clef, mais devra se mettre aux normes dès le lendemain, « une attestation de rendez-vous suffit pour le contrôle technique », lui explique le policier. Il pianote sur sa tablette NEO, pour Nouvel Equipement Opérationnel. Elle permet aux policiers et aux gendarmes d’accéder à de très nombreux fichiers ou applications lors des interventions sur le terrain, notamment l’immatriculation des véhicules, et de dresser des verbalisations sans avoir à contacter commissariat ou brigade.

Pas une bonne soirée pour les pick-up…

Par leur présence, préfet, sous-préfet et procureur veulent communiquer sur la prévention

Par contre, il nous confie que le Fichier des Véhicules Assurés (FVA) n’est pas encore en place à Mayotte. Créé en France depuis le 1er janvier 2019, il contient l’immatriculation du véhicule, le nom de l’assureur et la période de validité de l’assurance de chaque propriétaire de véhicule.

Un contrôle en col blanc plutôt bon enfant alors que la nuit est tombée. Un scootériste reconnait Dominique Sorain, et lui donne en souriant un « bonjour monsieur le préfet ! », il devra juste refaire sa plaque, le « L » s’étant transformé en I sou l’effet d’une écriture en minuscule. Dans un autre véhicule, si les passagers ne sont pas attachés à l’arrière, c’est aussi le chargement qui intrigue le directeur de cabinet Etienne Guillet, qui enchaine contrôles sur contrôles, « d’où viennent ces packs de cannettes ». « C’est pour un grand-mariage », murmure-t-on, ou pour la revente, aucun ticket ni facture ne permet d’en contrôler l’origine.

Etienne Guillet, très à l’aise: « J’ai fait beaucoup de contrôle routier dans le passé »

Plus loin, un pick-up blanc fait demi-tour en apercevant le contrôle, il sera immédiatement coursé par le véhicule de la BAC (Brigade Anti-Criminalité). Le contrôle se poursuivra encore quelques heures, « nous en faisons quotidiennement », indique un des policiers présents. A noter qu’un radar est en cours d’étalonnage, il devrait donc bientôt prendre l’air du côté de la Rocade.

A. P-L.

Un enfant assis devant sur les genoux de sa mère, les policiers ne laissent rien passer

L’article Préfet et procureur supervisent une opération de contrôle routier est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Commentaires

commentaires