Lily-Rose : « Il était déraisonnable de laisser partir cette enfant »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

La vidéo de son départ du CHUM le 15 avril est d’une extrême violence. Ce jour-là, le Batônnier de l’ordre des avocats de la Martinique, destinataire d’une lettre de la fillette, a immédiatement saisi une avocate, Me Laurie Cantalou-Nordé, pour préserver les intérêts de Lily-Rose. Retour sur une procédure peu banale.

Commentaires

commentaires