Garde à vue levée pour deux personnes suspectées de pédophilie dans le sud

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le procureur de la république communiquait ce soir sur une procédure diligentée à la suite des révélations d’un article de presse publié le 20 mai 2019. Il s’agit des révélations du Journal de l’Ile sur des lanceurs d’alertes, qui avaient piégé un homme de 65 ans prénommé Franco, lequel avait conversé avec une « enfant virtuelle » de 12 ans, lui proposant même un RDV physique. L’homme a répondu aux questions des enquêteurs, ainsi qu’une  seconde personne qui avait été  interpellée dans le cadre de cette enquête.

Les gardes à vue sont levées

« Le Parquet de Saint-Pierre saisissait alors la brigade de Gendarmerie du Tampon aux fins d’enquête relative à des faits de propositions sexuelles faites, par un majeur utilisant un moyen de communication électronique, à un mineur de 15 ans ou à une personne se présentant comme telle, indique le Procureur.  Les premières investigations des enquêteurs ont permis de vérifier les informations contenus et de déterminer l’identité de la personne dénoncée. Cette personne a été interpellée mercredi 22 mai 2019. La garde à vue a été levée à la fin de la journée pour raison médicale.
Une seconde personne a été interpellée ce jour et vient, sur ce même fondement, d’être levée.
Les enquêteurs vont dorénavant s’attacher à analyser les supports numériques saisis au domicile des deux mis en cause afin de déterminer l’ampleur de leur responsabilité ainsi que l’existence d’une ou plusieurs victimes.
Les agissements de la personne à l’origine des révélations journalistiques ont manifestement suscité de nombreuses interrogations sur leur légalité. Il convient de rappeler qu’aux termes de l’article 73 du code de procédure pénal, dans les cas de crime ou de délit flagrant puni d’une peine d’emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l’auteur et le conduire devant l’officier de police judiciaire le plus proche. En effet,
des vérifications et des investigations menées par des officiers de police judiciaire doivent impérativement et rapidement prendre le relai des actions de citoyens afin de garantir tant une répression effective de ces actes délinquants qu’une protection efficiente des mineures victimes de ces actes »

Commentaires

commentaires