Patrice Louaisel : « Pour faire baisser les prix, appliquons juste la LOI »

0
Share Button

Certes grandes surfaces et certains magasins prennent-ils des marges exhorbitantes, mais il y aurait des solutions simples pour faire baisser radicalement les prix.

Prenons l’exemple de « l’octroi de mer ». Vous savez cette taxe instituée pour réduire la concurrence avec les produits fabriqués à la Réunion. Il suffirait d’appliquer la loi en l’enlevant sur les produits importés non fabriqués sur l’île PUISQUE DANS CE CAS ELLE NE SE JUSTIFIE PAS .

Vous allez me dire : comment feront alors nos « pauvres » communes pour survivre ?  puisque chacun sait que le montant de l’octroi de mer leur est offert pour leurs « modestes » dépenses….

Et bien tout d’abord en réduisant ou éliminant certaines dépenses somptuaires trop souvent électoralistes : repas de noel, de fête des mères, de semaine bleue ou du maire pour les gramounes (ce sont eux qui votent le plus !), gerbes de fleurs et draps offerts pour les 100ans, cocktails somptueux et « frais de bouche » en toutes occasions. J’en saute et des meilleures… Réduire drastiquement ces dépenses électoralistes réduirait considérablement les besoins financiers des communes.

Mais aussi sanctionnons les indélicats : enquêtons sur les dépôts sauvages, verbalisons les propriétaires de chiens errants (il suffirait que le préfet exige une puce sur tous les chiens) qui déciment les élevages de nos éleveurs et terrorisent les piétons, sanctionnons financièrement via des agents de sécurité les dépôts d’ordures et autres déchets abandonnés en soirée pendant les vacances ainsi que  les samedis et dimanches soirs sur nos magnifiques sites et aires de loisirs, verbalisons les conducteurs scotchés à leur portable au volant en mettant quelques policiers sur le terrain. Voilà entre autres quelques recettes qui pourraient être AFFECTEES aux COMMUNES en remplacement de la recette OCTROI DE MER

Comme vous le voyez il suffit d’APPLIQUER LA LOI pour que l’ensemble de la population réunionnaise puisse enfin bénéficier d’un plus juste prix au quotidien.

Patrice Louaisel

Commentaires

commentaires