Une baisse du chômage par radiation massive

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le Patronat se frotte les mains
Attention, les “fausses déclarations” sont encore plus lourdement pénalisés (suppression définitive de l’allocation, ou suppression de 2 à 6 mois si le travail non déclaré est de durée très brève) : R 5426-3 du code du travail.
Dans l’article L 5412-1 qui définit les manquements, on voit apparaître de nouveaux alinéas :

Refuse de suivre ou abandonne une action d’aide à la recherche d’une activité professionnelle ;
une baisse du chômage par radiation massive

Ces “actions d’aide à la recherche d’une activité professionnelle” ne peuvent être définies sous la contrainte, mais “d’un commun accord” avec un conseiller lors d’un entretien.
Par exemple, vous pouvez refuser de suivre une prestation privée “activ’emploi” en précisant que vous exigez d’être suivi par le service public de l’emploi, et non pas un prestataire privé payé à la commission (en cas de retour à l’emploi de 6 mois minimum sur n’importe quel emploi, même à temps partiel).
En cas de conflit, il faut venir accompagner et contester. ça suffit de se laisser faire !

f) Ne peut justifier, sans motif légitime, de la réalité des démarches mentionnée au II de l’article L. 5426-1-2.

Pour se protéger, il devient de plus en plus important de consulter les offres au moins tous les 15 jours, et de tenir un cahier de consultation de recherche d’emploi, où vous devez noter toutes vos démarches, même si elles n’aboutissent pas (noter sur votre cahier la date de consultation des offres, les critères de recherche d’offre, et le résultat)

Suite à une radiation, vos droits au chômage ne sont plus reportés mais supprimés

C’est une autre nouveauté.
Avant, quand vous étiez radié, vos droits à l’assurance chômage étaient suspendus. Donc repoussés dans le temps.
Maintenant, ils sont définitivement supprimés.
Si vous avez des droits ARE ouverts, et que vous êtes radié 2 mois, vous perdrez définitivement 2 mois d’assurance chômage sur vos droits ouverts.

La nouvelle définition de l’offre raisonnable d’emploi

L’offre raisonnable d’emploi n’est désormais plus définie par le code du travail (trop protecteur) mais par un simple entretien avec un conseiller Pôle emploi.
La référence au salaire antérieur disparaît aussi de la législation.
Autant dire qu’il faudra bien préparer ses entretiens pour éviter les pires désagréments (être contraint de postuler à des emplois non choisis).
A Lire ici
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=F642977AE8974E9F05A156718BE40D3A.tplgfr24s_2?cidTexte=JORFTEXT000037883906&dateTexte=20181230&categorieLien=cid#JORFTEXT000037883906

Commentaires

commentaires