(VIDEOS)/ Création d’entreprises : une journée pour permettre aux femmes de concrétiser leurs projets

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Ce sera ce lundi 17 juin, de 9h à 16h30, au siège dionysien de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion (CCIR), rue de Paris. Toutes les créatrices potentielles d’entreprises y sont attendues très nombreuses. En étroite collaboration avec des partenaires (Etat, Région, établissements bancaires, notamment la BPI et la BFC-OI…), la CCIR a mis en place une organisation afin de faciliter toutes les démarches aux femmes qui souhaitent créer leur entreprise.

Cette opération baptisée « Entrepreneuriat au féminin » proposera sur place toutes les mesures spécifiques de soutien, tous les dispositifs financiers ou autres, pouvant aider et accompagner les femmes dans leur projet et parcours.

Ibrahim Patel, président de la CCIR, a tenu une conférence de presse, ce matin, pour expliquer le “pourquoi” de cette manifestation. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Le président Patel était entouré à cette occasion de Juliana M’Doihoma, conseillère régionale, de Nadine Caroupanin, la déléguée régionale aux Droits de la Femme, d’Olivier Bourbon, directeur général de la BFC OI, de Christian Quere, directeur général de la BPI et de Patricia Perarnaud, membre titulaire de la CCIR.

C’est elle qui sera en quelque sorte “la gardienne du temps” dans le déroulement de “Entrepreneuriat au féminin. Elle explique les objectifs de cette journée durant laquelle elle attend un public nombreux :

Le but de cette journée, vous l’aurez compris, c’est de “promouvoir l’entrepreneuriat au féminin”.

Il faut savoir que la CCIR compte 7 000 femmes cheffes d’entreprises parmi ses ressortissants. Cependant, “malgré une faible augmentation de la création d’entreprises depuis 2013 (+11% de 2013-2018), l’entrepreneuriat féminin reste faible : 28% des entreprises créées l’ont été par une femme”, a précisé Ibrahim Patel. Les secteurs à forte présence féminine sont le commerce non-alimentaire (27%), le commerce alimentaire (26%) et les autres services (21%). Les secteurs où elles entreprennent le moins comparé aux hommes, sont le BTP (5% contre 12% chez les hommes).

Nadine Caroupanin a mis en avant “le poids des freins : problème de mentalité, culturel, problème d’accession aux financements”. Elle a par ailleurs rappelé qu’il existe un fonds de garantie pour aider les femmes à se lancer dans le monde de l’entreprise.

Juliana M’Doihoma, a surtout insisté sur les dispositifs mis en place par la Région, à savoir, notamment, “Cap création”. A l’instar des autres intervenants et intervenantes, elle a invité les femmes à venir nomvreuses le 17 juin à la CCIR de Saint-Denis. “Pas capab’ lé mort sans essayer. Nous devons prendre notre place car personne ne nous la donnera”, a-t-elle dit. “Lancez-vous mesdames dans l’entrepreneuriat; Faites de vos rêves, des réalités !”, dixit Nadine Caroupanin.

“Nous apporterons des réponses aux freins qui ont été énumérés ici et qui sont valables dans tous les pays lorsqu’il s’agit de l’entrepreneuriat au féminin”, a insisté Patrica Perarnaud. Au cours de cette journée du 17 juin, qui débutera, plusieurs temps forts sont prévus : rencontres avec les cheffes d’entreprises déjà installées, témoignages de ces dernières qui feront part de leurs expériences, les dernières tendances, les dispositifs existants… Nous reviendrons en fin de semaine sur le programme en détails.

Commentaires

commentaires