La Réunion et Maurice unies pour “bâtir ensemble la ville durable en Afrique”

0
Share Button

Port-Louis accueille depuis hier jusqu’à ce soir 380 professionnels, organisations actives et institutionnels de l’océan Indien, invités à se pencher sur la ville durable de demain, et notamment sur les opportunités de développement sur le continent africain.

Les experts internationaux s’accordent à dire qu’il y aura « 2,5 milliards d’habitants supplémentaires dans les villes, à horizon 2050. Dont un milliard en Afrique ». Comment imaginer la ville durable de demain et surtout comment participer à son émergence ? Telles sont les questions posées par les différents intervenants de l’océan Indien réunis à Port-Louis durant deux jours.

Le Séminaire “Ville durable dans l’océan Indien”, organisé par l’Ambassade de France à Maurice et co-organisé par le Club Export Réunion, est une étape importante dans la préparation du sommet France-Afrique de juin 2020, qui aura justement pour thématique le développement urbain durable sur le continent africain.

S’il n’existe pas de « modèle de ville durable », la France dispose d’une expertise en matière de développement durable. Dans l’océan Indien, avec des réalisations comme Beauséjour, l’Ecoquartier de la Possession ou l’Ecocité de Cambaie, La Réunion fait valoir ses solutions urbaines. De son côté, Maurice est engagée dans une démarche de développement durable. « Les objectifs du développement durable offrent une vision du monde plus juste et plus prospère », souligne ainsi Fazila Jeewa-Daureeawoo, Vice-premier ministre mauricienne.

Contexte insulaire, territoires parmi les plus densément peuplés au monde, contraintes climatiques, équilibre entre l’Homme et la nature, la construction en climat subtropical est le résultat d’une multitude de « compétences endémiques » acquises et intégrées par les opérateurs de la région.

« Les meilleurs acteurs de la construction de ville durable dans l’Océan Indien sont réunis ici aujourd’hui », souligne l’Ambassadeur, Emmanuel Cohet, pour qui ces opportunités de rencontres enrichiront la réflexion en faveur de la ville de demain. En dehors de leurs territoires, les îles sœurs ont donc une carte à jouer.

Pour Laurent Lemaître, Président du Club Export Réunion, les deux îles constituent « de véritables laboratoires d’innovation » et doivent « pouvoir travailler durablement et en bonne intelligence à l’élaboration de solutions partagées permettant de valoriser une expertise régionale ».

L’événement, ponctué de tables-rondes et de rencontres B to B, vise au renforcement de la coopération régionale, en présence de nombreux acteurs de l’Océan Indien, dont une délégation d’entrepreneurs de La Réunion conduite par le Club Export Réunion. Sont présents également : Fabienne Couapel Sauret, vice- présidente de la Région Réunion, Vanessa Miranville, maire de la Possession, des institutionnels malgaches, le Medef International, la CCI France Maurice et Business Maurice…

Commentaires

commentaires