TIC : une fracture générationnelle plus précoce et plus prononcée à La Réunion

0
Share Button

Les statistiques récentes publiées par l’Insee révèlent qu’en 2017, 78 % des habitants de La Réunion ont un accès à internet à domicile, contre 85 % des résidents métropolitains. Le retard par rapport à la métropole s’est cependant réduit de moitié depuis 2009. Près d’un Réunionnais sur quatre ne s’est jamais connecté à internet.

Les plus âgés sont les plus éloignés du numérique, mais de façon plus prononcée et plus précoce à La Réunion. Ainsi, l’écart se creuse dès 45 ans, y compris avec les Antilles, en lien notamment avec un niveau de diplôme particulièrement bas à La Réunion. Le manque de compétences et les coûts d’accès élevés sont les freins les plus cités, mais les habitants des « Hauts » sont également pénalisés par une couverture numérique encore insuffisante.

L’accès à l’emploi, qui favorise l’usage d’internet, est aussi un frein à La Réunion où le taux de chômage est élevé. Conséquence du déficit d’équipement et d’un usage moins fréquent d’internet, la plupart des services disponibles en ligne sont moins utilisés, sauf les réseaux sociaux et les sites de recherche d’emploi

Les sites administratifs sont aussi moins fréquentés, beaucoup de Réunionnais préférant plutôt se rendre directement sur place. Le commerce en ligne est également peu développé : il souffre notamment de l’étroitesse de l’offre locale, ou de la difficulté voire de l’impossibilité à se faire livrer.

Commentaires

commentaires