Pour la justice, le scrutin

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’élection au fauteuil de maire de Païta était faussée. Le tribunal a estimé qu’Harold Martin avait acheté des voix en 2014. Son directeur de cabinet d’alors, aujourd’hui premier magistrat de la ville, Willy Gatuhau, a écopé de sursis et d’une peine d’inéligibilité. Il a fait appel et peut donc rester maire. Mais les cartes pourraient être rebattues pour le scrutin municipal de l’année prochaine.

Commentaires

commentaires