Baccalauréat 2019: le taux de réussite au baccalauréat à La Réunion stabilisé à 88,1%

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

12 353 candidats se sont présentés cette année au baccalauréat, dans les séries relevant de l’éducation nationale et de l’agriculture et 10 883 d’entre eux ont été reçus. Le nombre de candidats présents aux épreuves est en diminution de 78, soit – 0,6 % par rapport à juin 2018 : la baisse du nombre de candidats au baccalauréat technologique (- 99, soit – 3,1 % par rapport à juin 2018), ainsi qu’au baccalauréat professionnel (- 55, soit – 1,5 % par rapport à 2018), n’est pas compensée par l’augmentation du nombre de candidats au baccalauréat général (+ 76, soit + 1,4 % par rapport à juin 2018).

Le taux de réussite global se stabilise à 88,1 %, en léger retrait de 0,1 point par rapport à la session de juin 2018. La hausse du baccalauréat général (+ 0,4 point) ne compense pas la baisse du baccalauréat professionnel qui perd 0,9 point. Si l’on considère les seuls résultats de l’éducation nationale, le taux de réussite global pour l’ensemble des baccalauréats général, technologique et professionnel est identique à celui de la session 2018 (88,3 %). Il confirme la dynamique engagée dans l’académie depuis 3 ans, qui a franchi un palier lui permettant d’atteindre la moyenne nationale du baccalauréat en 2018.

 Le taux d’admis pour le baccalauréat général est de 92,5% hausse de 0,4 point par rapport à 2018enrayant ainsi une baisse qui avait été amorcée en 2015 (92,1 % en 2018, 92,8 % en 2017, 92,4 % en 2016, 92 % en 2015, 92,2 % en 2014 et 90,9 % en 2013).

Les résultats se redressent pour la série Scientifique (+ 0,7 point), ils sont stables pour la série Économique et sociale (92,5 % de réussite en 2019 comme en 2018), mais enregistrent une très légère baisse de 0,1 point pour la série Littéraire.

Le taux d’admis pour le baccalauréat technologique est de 87,5%. Il est stable, après avoir enregistré en 2018 une hausse de 1,3 point, qui mettait fin à plusieurs années de baisse continue (87,5 % en 2018, 86,2 %en 201787,3 % en 2016, 87,6 % en 2015, 88 % en 2014).

Les résultats en forte hausse de 9,3 points pour lsérie Sciences et technologies de laboratoire (STL) et ceux de la série Sciences et technologies du design & Art Appliqués, qui enregistredepuis 2017 un taux de réussite de 100 %permettent de compenser les baisses dans les autres séries : – 8,3 points pour lsérie Sciences et technologies de l’hôtellerie et restauration (STHR), – 0,6 point la série Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D), – 0,4 point pour la série Sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) quiregroupe plus de la moitié des candidats au bac technologique et  0,1 point pour la série Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S).

Les résultats de la série agricole Sciences et technologie de l’agronomie et du vivant (STAV) relevant de l’Agriculture sont en baisse de 22,8 points.

 Le taux d’admis pour le baccalauréat est de 81,9%. Il est en baisse de 1 point par rapport à 2018mais reste dans la dynamique de progrès amorcée depuis 2013 (82,9 % en 2018, 79,7 % en 2017, 76,9 % en 2016, 75,6 % en 2015, 75,1 % en 2014 et 71,9 % en 2013).

Pour les spécialités de l’éducation nationale, on note, cette année encore, une amélioration pour les spécialités du secteur de la production (+ 1 pointalors que celles des services marquent le pas ( 2,points).

Les résultats du baccalauréat professionnel agricole baissent de 2,9 points par rapport à la session 2018.

La session de rattrapage

Les candidats qui, en cas d’absence justifiée, n’ont pas pu participer à tout ou partie des épreuves organisées à la session de juin pourront se présenter à la session de rattrapage aux épreuves qu’ils ont manquées. Elle aura lieu au mois de septembre, pour le baccalauréat général et technologique. Les épreuves écrites se dérouleront du 9 au 16 septembre 2019, dans un seul centre d’examen. Les épreuves orales, puis celles du second groupe si nécessaire, se dérouleront la semaine suivante.

Commentaires

commentaires